google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
  • Bonfils Frédéric

🅵🅵🅵🅵Soleil noir. Musée du Louvre Lens

Mis à jour : mars 24

Poétique et sensorielle, l’exposition offre une rencontre inédite avec des chefs-d’œuvre de l’Histoire de l’art. Près de 75 ans après l’exposition mythique Le Noir est une couleur, le visiteur du Louvre-Lens est plongé dans l’observation fascinante de cette tonalité au symbolisme pluriel dans les arts occidentaux, de l’antiquité à nos jours.


Le Noir est-il une couleur ?

Champ chromatique regroupant les teintes les plus obscures et n'émettant ou ne reflétant qu'une part négligeable du spectre de la lumière visible est bien évidemment et culturellement, une couleur.


En quelques secondes, dès que l’on entre dans l’exposition Soleil Noir, on est saisi par l’atmosphère très particulière qui se dégage et qui contraste tout à fait avec la luminosité du Musée Louvre Lens.


Absence totale de luminosité ou lumière profonde ? La somme de toutes les couleurs se révèle bien plus riche en émotions et en sensations que l’on ne pourrait imaginer.

Les expositions peuvent se présenter sous différentes thématiques. Un peintre en particulier, un courant, une époque ou un sujet de départ plus général regroupant, au même moment, en un même lieu, plusieurs styles, courants, artistes. Certains peuvent trouver ce concept un peu « fourre tout » et se sentir mal à l’aise dans ce type d’exposition, mais Soleil Noir, sur l’expérience du noir, de la lumière et ou le sentiment d'intensité très riche que procure le noir est une occasion unique de découvrir ou redécouvrir des chefs d’œuvres d’art occidental et de vivre une expérience presque méditative et très sensorielle.


Prenons le temps de prendre notre temps et laissons nous gagner par cette immense et très belle exposition à la scénographie magnifique, très aérée et pleine de surprise.



LES ORIGINES DU NOIR

Le symbolisme de la mort, de la couleur noire paraît évident, au travers des cultures et des âges. Pourtant, son histoire est plus riche et compliquée que cela.

Couleur de l’origine primordiale, de la nuit et de la terre fertile, le noir est aussi la couleur de ce qui est brûlé.


Le noir de charbon restera d’ailleurs longtemps la source de cette couleur (à côté du noir de bitume, ou du noir de fumée). Parce qu’il est fortement associé au processus de calcination, le noir est associé dès l’antiquité et durant le Moyen Âge à la symbolique du travail (le blanc pour la prière, le rouge pour le combat) et la Révolution Industrielle ne démentira pas cet aspect.


Une couleur morale. À partir du XIVe siècle, le noir devient à la mode. Symbole d’intégrité et de dignité, couleur de la rigueur, de la vertu, du refus de toute ostentation, le noir devient la couleur de choix des hommes de pouvoir. Le signe distinctif d’un statut particulier et d’une certaine morale civique.


Le noir infernal et maléfique. La fin du XIXe siècle voit le développement d’un imaginaire décadent qui associe satanisme, sensualité, péché et mort (Rops, Doré). Mais le noir infernal et maléfique se double d’un versant bénéfique et vénérable. Cette dualité de la couleur apparaît comme une manière poétique de conjurer le noir par le noir.


Un symbole noir. À l’ère de la révolution industrielle, les sociétés occidentales connaissent des mutations sans précédent. Récolté dans les entrailles de la terre, le charbon en est l’un des symboles noirs : il marque les visages des « gueules noires » et façonne l’imaginaire collectif au point que les artistes convoquent, citent ou prélèvent le noir industriel dans des formes renouvelées d’oeuvres d’art (Kounellis, Arman, César, Venet).


Substance de modernité. Au XXe siècle, le noir devient une substance de la modernité, un vecteur de scission, de rupture. Il semble s’affranchir de sa dialectique originelle au point de devenir une substance esthétique réinventée.



L’exposition Soleil Noir est conçue en plusieurs parcours, tous reconnaissables à une couleur précise associés de Noir, L’expérience du noir ou l’éveil des sens, en observant la puissance de la nuit. Le noir et le sacré communément associé aux enfers, depuis l’Antiquité et dans les différentes religions. La dimension sociale du noir. Le noir industriel qui trouve un écho particulier au Louvre-Lens, installé au cœur de l’ex-bassin minier. Le noir pour le noir qui anime le travail des artistes dès le début XXe siècle.



Soleil Noir, un titre tout en paradoxe pour une exposition très riche et réjouissante de 180 œuvres qui instruit et donne un sentiment éblouissant de lumières.


SOLEIL NOIR. MUSÉE DU LOUVRE LENS

Commissaires Juliette Guépratte, historienne de l’art, chargée de l’art contemporain au Louvre-Lens, Marie Lavandier, conservateur général du patrimoine – directrice du Louvre-Lens et Luc Piralla, conservateur du patrimoine, directeur adjoint du Louvre-Lens. Assistés d’Alexandre Estaquet-Legrand, chargé de recherches au Louvre-Lens.


LOUVRE LENS

99, rue Paul-Bert 62300 Lens

25 MARS 2020 - 25 JANVIER 2021

Tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h (dernier accès et fermeture des caisses à 17h15).

Le musée est fermé tous les mardis, les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.