google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Une jeune fille qui va bien

Dernière mise à jour : 26 janv.

Après un premier court-métrage, Bonne Figure, présenté en 2016 à la Semaine de la Critique au Festival de Cannes, Sandrine Kiberlain sort son premier long-métrage intitulé Une jeune fille qui va bien.

Un film qu’elle dédie à « toutes les Irène de ce monde » : solaire, intelligente et résistante malgré elle.


C’est après avoir lu, entre autres, le journal d’Hélène Berr que Sandrine Kiberlain a eu l’idée d’écrire ce film. Une chronique sur la jeunesse, à l’issue forcément tragique, mais qui fait, avant tout, le choix de la vie.

La force de vie et l’écriture d’Hélène Berr m’ont marquée. C’est un livre qui m’a quasiment traumatisée, Sandrine Kiberlain


Des rêves et des amours plein la tête

Irène est une jeune femme juive lumineuse de 19 ans avec l’insouciance de la jeunesse, mais très responsable qui aspire à devenir comédienne sous l’occupation en 1942. Sa famille la regarde découvrir le monde, ses amitiés, son nouvel amour, sa passion du théâtre...

Je ne voulais pas trop temporaliser et je voulais parler de la guerre sans la montrer.

Par son choix de ne pas faire un film de reconstitution historique très prononcé, Sandrine Kiberlain parvient avec Une jeune fille qui va bien à nous transmettre un récit profondément universel.

L’idée était de montrer que cette famille est faite de gens comme tout le monde, que ce qui leur arrive pourrait arriver demain ou dans cinquante ans.

Autour de Rebecca Marder, magnétique et pleine d’énergie, André Marcon et Françoise Widhoff composent un père et une grand-mère passionnants et tendres.


 

Une jeune fille qui va bien est un film plein d’énergie, au même titre que la caméra qui virevoltent dans tous les sens. Ce film peut surprendre par ses choix de ne pas véritablement s’ancrer dans une époque, mais cette façon de nous montrer un fait historique, déjà très exploité au cinéma, est une idée particulièrement intéressante. Avis de Foudart 🅵🅵🅵


 

UNE JEUNE FILLE QUI VA BIEN

un film de SANDRINE KIBERLAIN

Avec REBECCA MARDER DE LA COMÉDIE FRANÇAISE, ANDRÉ MARCON, ANTHONY BAJON, FRANÇOISE WIDHOFF et INDIA HAIR

Au cinéma le 26 janvier 2022

Durée 1h38 / France • 2021 • Drame, Historique


Festivals

Festival de Cannes 2021 - Semaine de la Critique