google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

Autoportrait à ma grand-mère : Patricia Allio, entre mémoire intime et collective

L'univers artistique de Patricia Allio est à la fois diversifié et captivant. Originaire de Bretagne, cette artiste pluridisciplinaire jongle entre l'écriture, la mise en scène, la performance et la réalisation. Après avoir débuté sa carrière dans l'enseignement de la philosophie, son parcours l'a amenée vers des territoires d'expression où l'intime côtoie le politique et où l'héritage familial interpelle la mémoire collective.


Des débuts prometteurs à l'émergence d'une voix singulière

En créant l'association Labri en 2000, Allio a mis en avant les arts bruts et leur langage unique. De l'exposition "L’art brut à l’abri" à sa première mise en scène inspirée des écrits de Samuel Daiber, elle a rapidement laissé sa marque dans le monde artistique. Son séjour à New York, en tant que lauréate de la Villa Médicis hors les murs, l'a poussée vers l'exploration de l'œuvre de Kathy Acker, aboutissant à plusieurs performances et pièces de théâtre.


Un engagement envers l'interdisciplinarité

Passionnée par la fusion des disciplines artistiques, Allio préside l’association ICE, qui promeut les écritures contemporaines dans les arts de la scène, le cinéma, les arts plastiques et la littérature. À travers ICE, elle favorise des rencontres pluridisciplinaires, établissant ainsi un laboratoire utopique axé sur l’identité relationnelle, notamment en milieu rural.


Autoportrait à ma grand-mère : une introspection familiale

Dans sa performance "Autoportrait à ma grand-mère", Allio explore le riche héritage de nos aînés. Elle plonge dans les souvenirs de sa grand-mère, Julienne Le Breton, ouvrière agricole et orpheline de la campagne bretonne. En combinant enregistrements et récits, elle creuse les thèmes de la transmission, de l'identité et de la honte sociale. En évoquant la langue bretonne, "éradiquée par l’État français", elle aborde la colonisation intérieure, mariant l'intime et le politique.


Un lien entre l'artiste et le spectateur

L’autoportrait de sa grand-mère offre à Allio un miroir, incitant à une introspection familiale et générationnelle. Les images, bien qu'épurées, sont évocatrices et invitent le public à y superposer leurs propres histoires, créant un lien profond entre l'artiste et le spectateur.


 

Dans une fusion de philosophie, de chronique familiale, de poésie et de conférence, ce spectacle, malgré son côté déstabilisant, exhale une sensibilité palpable et profonde. Peut-on vraiment le qualifier de théâtre ? Au fond, le théâtre n'est-il pas simplement un lieu où divers modes d'expression coexistent, un espace de méditation sur notre identité et notre position dans la cosmos ? Avec son œuvre, Patricia Allio challenge nos conceptions préétablies, nous poussant à redéfinir les frontières du théâtral. Elle dépeint un théâtre en constante métamorphose, débordant d'adaptabilité.

Une représentation que l'on pourrait qualifier de "théâtre brut", dénuée de conventions traditionnelles et non influencée par la culture dominante, mais empreinte d'une spontanéité sincère et d'une originalité indéniable. Avis de Foudart 🅵🅵🅵


 

Autoportrait à ma grand- mère

Texte, mise en scène et interprétation Patricia Allio

Crédit photo ©Emmanuel Valette


Théâtre du Rond-Point

12 — 21 octobre 2023 • Du mardi au vendredi, 20h – samedi, 19h - dimanche, 15h30 • Relâche lundi 16 octobre • Durée 1h25




Комментарии


foudart_logo_edited.png
bottom of page