google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

Dealer

Une rédemption impossible

Jeroen Perceval, scénariste et comédien, pour son premier film en tant que réalisateur a choisi un sujet particulièrement intime et personnel « l'histoire d’un jeune qui cherchent une vie meilleure dans la rue et qui a besoin de modèles » et nous montre tout son talent de direction d’acteur, son sens du rythme et de l’émotion.


Johnny 14 ans, deale pour Luca, caïd intraitable. Il rêve d'une vie meilleure, loin de la drogue et des institutions pour mineurs. Il trouve espoir auprès d'un de ses clients, Antony, acteur de renommée internationale, qui devient comme un père de substitution...


« On ne naît pas escroc »

« On ne choisit pas le crime. Je voulais montrer l'importance des personnes qui vous entourent pour grandir, mais aussi que l'absence de modèles forts et inspirants peut conduire à se perdre ». tiraillé entre deux mondes, deux êtres égocentriques, l’un venu de l’art et l’autre du deal, Johnny (le jeune merveilleux et intense Sverre Rous) se débat comme il peut pour sortir sa tête de l’eau.


 

Si le scénario assez simpliste regorge de rebondissement plutôt prévisible, la puissance du jeu des comédiens et l’atmosphère, en général, nous permettent d’adhérer à ce film qui aurait pu, facilement, n’être qu’un Mélo de plus, assez indigeste. Mais Dealer, avec son rythme très juste, sa puissance émotionnelle et sa fin particulièrement réussie, est en fait un film fascinant et bouleversant. Avis Foudart 🅵🅵


 

DEALER

Un film de Jeroen Perceval

Avec Veerle Baetens, Sverre Rous, Ben Segers et Bart Hollanders



Au cinéma, le 9 novembre

Drame |104 min | Belgique







Posts similaires

Voir tout
foudart_logo_edited.png
bottom of page