google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Fragments

Une invitation à l'aventure joyeuse de la pensée

Sur scène, une table, des chaises, des mannequins de papiers, du public, les notes d’un piano et des livres, beaucoup de livres.


Bérengère Warluzel et Charles Berling nous invitent, à travers les mots d’Hannah Arendt, à aimer cette faculté inhérente à la nature humaine : penser.

Il fallait faire entendre la pensée d’Hannah Arendt sans la tronquer mais sans, non plus, que l’on s’y perde. Ce qui me passionnait, c’était l’intensité, au présent, de ces textes. J’avais l’impression qu’ils étaient écrits pour nous, pour aujourd’hui, pour notre temps. Charles Berling

Ce spectacle n’est pas un biopic ou une biographie, mais plutôt, un parcours ludique, une traversée partagée qui ouvre l’accès à la liberté de penser par soi-même et pour soi-même.

Hannah Arendt précise bien, dans La Crise de la culture, qu’elle refuse qu’on réduise les œuvres – ; mais qu’on aille puiser des fragments et que l’on s’en serve pour notre usage, pour nous éclairer, nous faire rêver ou réfléchir, ça oui ! Bérengère Warluzel

Poésie, philosophie et politique

Bérengère Warluzel a choisit des Fragments de l’œuvre aussi variée et sublime d’Hannah Arendt.

Écrire, dessiner, danser et même dire en portant une immense pile de livres