google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

Joyeuses Pâques

Le théâtre revient à Marigny !


Le théâtre fait son grand retour à Marigny en 2023 ! Et ce n'est pas pour n'importe quelle pièce, mais la version de Joyeuses Pâques par Nicolas Briançon (Le Canard à l'orange et N'écoutez pas Mesdames…). Il s'agit d'une adaptation de la comédie de Jean Poiret avec Maria Pacôme (inoubliable), créée en 1982 et devenue au fil des ans, grâce à son écriture fine et sa drôlerie caustique, un véritable classique du boulevard.


C’est la veille du week-end de Pâques. Stéphane (joué par Nicolas Briançon), un homme marié, invite Julie (interprétée par Alice Dufour) chez lui alors que sa femme Sophie (incarnée par Gwendoline Hamon) est censée avoir pris l’avion. Mais, elle revient sans prévenir et les surprend. Pour éviter un scandale, Stéphane convainc sa femme que Julie est sa fille d'un mariage précédent. Empêtré dans le mensonge, Stéphane, va enchaîner les mensonges jusqu’à ce qu’il perde peu à peu le contrôle de la situation et se prenne les pieds dans le tapis.


« Vous savez, je ne suis pas fan de la poule ». Sophie, parlant du menu du dîner avec un clin d'œil évident aux conquêtes de son mari

Joyeuses Pâques est une comédie brillante, qui puise son inspiration dans les farces de Feydeau. Elle propose un déluge de rires grâce à la mise en scène habile de Nicolas Briançon et à ses répliques cultes.


« Il faut la prévenir pour qu'elle vienne récupérer sa fille ». « Impossible », répond son mari, « elle n'a pas de téléphone ». « Alors, prévenons les voisins ». « Elle n'a pas de voisins », dit le mari. « Comment ? Pas de voisins ? », s'étonne la femme. Le mari, coincé, répond avec aplomb : « Non, elle n'a pas de voisins. Elle n'en a pas les moyens ». Dialogue entre Stéphane et Sophie, le mari et la femme, a proposé de la mère de Julie

« Et si on adoptait un petit monégasque ? C’est si rare ! … c'est injuste ». Dans la première partie, si Nicolas Briançon (peut-être le seul comédien actuel qui peut jouer avec les nuances et le phrasé unique de jean Poiret) déploie, avec une mauvaise foi incroyable, une énergie folle, tout semble un peu sage… jusqu’à l’arrivée de la bonne interprétée par une Dominique Frot complètement loufoque. Puis, plus tard, lorsque la mère de Julie, incarnée par Claire Nadeau, déboule, la pièce prend alors des allures de farce complètement déjantée et hilarante avec des situations rocambolesques.


 

Dans cette pièce finalement qui n’est si évidente à monter où tous les comédiens (même les petits rôles) sont importants, avec son rythme effréné, et ses dialogues vifs et drôles, le public est captivé par ce spectacle, par ce moment de théâtre jubilatoire. Avis de Foudart 🅵🅵🅵


 


JOYEUSES PÂQUES

Une pièce de Jean Poiret

Mise en scène Nicolas Briançon

Avec Gwendoline Hamon, Nicolas Briançon, Claire Nadeau, Alice Dufour, Muriel Combeau, Pascal Elso, Dominique Frot, Raphaël Duléry

Décorateur Jean Haas

Costumes Michel Dussarrat 

Lumières Jean-Pascal Pracht 

Musique Gérard Daguerre

Maquillage et coiffure Michelle Bernet 

Crédit © Pauline Maillet



THÉÂTRE MARIGNY

Du 9 février au 30 avril 2023Du mercredi au samedi à 20h. Le samedi et dimanche à 15h• Durée 2h + entracte







 


EN SAVOIR PLUS…. Quelques dates au théâtre


1982

  • Stéphane : Jean Poiret

  • Julie : Nicole Calfan

  • Sophie : Maria Pacôme


2000

  • Stéphane : Pierre Arditi

  • Julie : Barbara Schulz

  • Sophie : Caroline Sihol


2014

  • Stéphane : Roland Giraud

  • Julie : Marilyne Fontaine

  • Sophie : Maaike Jansen

Comments


foudart_logo_edited.png
bottom of page