google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

L’Homme de la cave

À Paris, Simon et Hélène décident de vendre une cave dans l’immeuble où ils habitent. Un homme, au passé trouble, l’achète et s’y installe sans prévenir. Peu à peu, sa présence va bouleverser la vie du couple.

Avis de Foudart 🅵 À partir d’une histoire vraie, dans la veine du Prénom, Philippe Le Guay, le réalisateur des très jolis et lumineux, Femmes du 6ème étages et Alceste à bicyclette, explore à nouveau l’univers d’un immeuble d’habitation, mais plonge, cette fois-ci, dans les tréfonds des sous-sols et des caves.


Je pense que la haine antisémite nous concerne tous, que l’on soit juif ou pas. Philippe Le Guay

L’homme de la cave, au démarrage assez passionnant, est un film à l’atmosphère noir qui a le mérite d’avoir une très bonne et actuelle idée de départ (le complotisme et l’antisémitisme).


La réalisation de Philippe Le Guay ne manque ni de qualité ni de suspense et le trio formé par Bérénice Bejo et Jérémie Renier, François Cluzet est très harmonieux. François Cluzet, en plein contre emploi, est particulièrement étonnant dans ce rôle trouble et inquiétant.


Mais avec une musique trop appuyée, des seconds rôles qui manque vraiment de nuances et un scénario qui part un peu dans tous les sens. À force de vouloir forcer le trait et ajouter de la rugosité, L’homme de la cave sombre, s’effondre peu à peu et nous laisse un petit goût de déception dans la bouche.

 

L’HOMME DE LA CAVE

Un film de Philippe Le Guay

Scénario Philippe LE GUAY, Gilles TAURAND, Marc WEITZMANN Avec François CLUZET, Jérémie RENIER, Bérénice BEJO, Jonathan ZACCAI, Victoria EBER, Denise CHALEM France. 1H54


AU CINÉMA, LE 13 OCTOBRE 2021