google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

L’Incivile

Dernière mise à jour : 12 déc. 2021

Les « Antigone » de nos jours

Quand un conseil de discipline devient le théâtre d'une tragédie où se rejouent les grands conflits de notre société à la lumière d'Antigone.

Un lycée quelque part en France

Lors d’une restitution d’un atelier théâtre, Nour, élève brillante de terminale, décide de jouer son monologue voilée. Dans le huis clos du conseil de discipline, la proviseure et les enseignants cherchent à comprendre le sens de son acte et à trouver la réponse adaptée. Mais les réseaux sociaux s’enflamment et attirent les médias…


Composée de comédiens multiculturels venus D'israël, de Palestine, de France, du Liban, d'Espagne, d'Iran et du Maroc, Le Théâtre Majâz est une compagnie engagée qui aime bousculer nos idées sur la société actuelle.


Mais, contrairement aux apparences, L’Incivile n’est pas vraiment, n’est pas totalement, une pièce politique.


Avec un regard sincère et sans jugement moralisateur, ce spectacle-vérité, entre le documentaire et la fable sociétale, nous interroge sur le monde dans lequel nous vivons, sur nos rapports à la religion, à la tradition, sur la transmission et la transgression.

J'ai senti derrière moi quelque chose qui me rappelait de très loin et je me suis demande alors pour moi c'est quoi mon héritage. J'ai emprunté le voile de ma grand-mère, celui que je préfère. Et vous, vous m'avez arrêtée devant tout le monde. EXTRAIT

L'incivile pose également la question de l'intégration et de nos frontières imaginaires

Cristallisant tous les conflits, loin d’être un monde à part, l'école est un véritable reflet de la société et tous les grands problèmes actuels s’y retrouvent.


Entre tradition et religion

Lors d’ateliers en lycée du Val d'Argenteuil autour d'Antigone de Jean Anouilh et de la notion de transgression, l´équipe du Théâtre Majâz a vu émerger des Antigones surprenantes qui plaçaient au cœur de leurs luttes la question de la religion et celle de la tradition dans un état laïc, une spécificité française.

Ces Antigone exprimaient, à travers l'improvisation, la difficulté réelle de faire le lien entre l'espace intime, familial ou spirituel et l'école dite de La République. Il nous a, alors, semblé intéressant et nécessaire de développer ce sujet. Le Théâtre Majâz

Pour ces jeune filles, le voile représente-t-il vraiment le signe d'une pratique religieuse ou le lien traditionnel entre le passé et le présent ?

Faut-il vraiment renoncer à son lien d’appartenance pour s’accomplir au sein de la société ?

L'écriture de cette pièce est née de la rencontre avec ces élèves et d’un comité de professeurs qui ont suivi sa création avec l’envie de parler de la notion de laïcité française.

Nous avons souhaité faire dialoguer les peurs et les revendications avec le désir de la transgression. Le Théâtre Majâz

Incarner une Antigone voilée peut déclencher une autre tragédie bien plus contemporaine

Deux histoires se superposent (celle d'Antigone et son interprétation par Nour) et les dialogues des personnages de Sophocle se mêlent a ceux de L'Incivile. Ils hantent les personnages actuels et les invitent à réétudier leurs convictions

intimes, nos convictions intimes.


Effectué à partir de beaucoup de recherches, d'un travail d'improvisation et d’une écriture chorale, avec un dispositif très sobre qui permet facilement de se jouer de l´espace et du temps, ce spectacle peut être vu également comme une expérimentation artistique qui permet de confronter les idées.


Il y a dans cette démarche le plaisir du théâtre et l’idée d'ouvrir un espace de réflexion. Le Théâtre Majâz

 

L'Incivile est absolument un spectacle à part qui étonne, surprend et bouscule. Un spectacle qui peut énerver, mais qui, par sa grande intelligence, sa bienveillance, sa délicatesse et son humour, nous emporte complètement et nous séduit. Avis de Foudart 🅵🅵🅵🅵

 

L’Incivile

texte et mise en scène Lauren Houda Hussein et Ido Shaked

Avec la complicité des comédiens

avec Charlotte Andrès, Laurent Barbot, Anissa Daaou, Lauren Houda Hussein, Dan Kostenbaum, Arthur Viadieu et Noémie Zurletti

Création lumière Victor Arancio

Création son Thibault Champagne

Costumes Sara Bartesaghi Gallo

Photos © Nicolas Martinez


Le grand parquet

35 rue d'Aubervilliers 75018 Paris


7 → 18 déc À 19h, jeudi 9 à 14h30 (scolaire), dimanche 12 à 15h30