google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

La promesse Brel

Parmi tous les amoureux de la chanson française, qui n’a pas rêvé de voir un jour sur scène Dalida, Brel, Brassens, Asnavour… ?


Lorsque en septembre 2019, Pierre-Nicolas Cléré a entendu la voix de Brel dans le métro « Je m'approche. C'est Brel, et ce n’est pas Brel. J’ai des frissons ! » il est devenu évident pour le producteur de nous offrir « une séance de rattrapage ». De réaliser un de nos rêves FOU !


Dès les premières minutes du spectacle, avec les sons de radio des années 60, on est plongé dans cette atmosphère du passé. Puis, tout à coup, dans le pénombre apparaît le chanteur avec sa voix si particulière et si émouvante.


Au delà d’une ressemblance

« Conscient qu'une ressemblance physique n'est qu'un point de départ, j'ai considérablement travaillé, je me suis même acharné ». Avec sa ressemblance troublante, sa voix saisissante et ses gestes iconiques, Arnaud Askoy n’est évidemment pas Brel, il n’est pas, non plus, une imitation de Brel, mais plutôt une incarnation troublante et renversante… presque déstabilisante.


Avec des arrangements originaux de Roland Romanelli au piano et accordéon et, avec son complice Jean-Philippe Audin au violoncelle, la générosité et l’émotion d’Arnaud Askoy fait des merveilles.


 

Les yeux écarquillés mais avec l’envie de les fermer pour revivre pleinement le temps d'un instant, cette magie et cette nostalgie, pendant plus d’une heure de chansons non stop, sans fioriture, en toute simplicité, mais avec l’extravagance d’une interprétation unique, Arnaud Askoy redonne vie à l’interprète incroyable, l’immense Jacques Brel ! Avis de Foudart 🅵🅵🅵


 

LA PROMESSE BREL

Metteur en scène Pierre-Nicolas Cléré

Avec Arnaud Askoy, Roland Romanelli, Jean-Philippe Audin - En alternance Sébastien Debard et Florence Hennequin


THÉÂTRE DE LA TOUR EIFFEL

Jusqu’au 14 décembre • Tout public •

Durée 1h15






Posts similaires

Voir tout

Comments


foudart_logo_edited.png
bottom of page