google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

La tempête

Ne manquez pas ce très joli spectacle !


La Tempête, la dernière création de Shakespeare, est considérée comme l'une des œuvres les plus complexes et les plus riches de son répertoire. Avec sa langue riche et sa structure formelle, qui mélange différents styles allant de la féérie au grotesque en passant par la commedia dell'arte, cette pièce offre un grand spectacle poétique et épique qui a toujours passionné les metteurs en scène et les spectateurs.


Adapter une oeuvre de Shakespeare pour en faire un grand spectacle musical sur l’un des plus petits plateaux de Paris. Une folie presque impossible… donc indispensable à relever !

Aujourd’hui, sur demande de Franck Desmedt, le directeur du théâtre, Emmanuel Besnault, dans cet espace de jeu restreint, nous partage sa vision.


« Éric Sarner, grand poète français nous a offert un texte à la fois d’une grande force et d’une grande clarté, tout prêt à laisser entrer de la musique ».

En s’appuyant sur une traduction très rythmique, Emmanuel Besnault nous propose une version musicale (composée par Jean Galmiche), recentrée, chantée, avec plein de surprises, mais qui conserve le côté épique et l’esprit baroque du chef d’œuvre de Shakespeare.



Le chant comme déploiement lyrique du sentiment

« Il s’agissait pour moi de monter Shakespeare tout en ménageant certains basculements dans la voix chantée, sans qu’aucun mot étranger à la pièce ne soit ajouté pour autant ».

Dans ce spectacle, pensée sur mesure pour le théâtre de la Huchette… et pour les trois comédiens qui s'en emparent avec aisance, le rideau s’ouvre sur une mer démontée qui provoque le naufrage d’un grand navire. À bord de ce navire, plusieurs nobles italiens, leur famille et leur cour, échouent sur l’île de Prospéro, l’ancien duc de Milan trahi par son frère, devenu un poète magicien qui tire de ses livres un pouvoir magique. Il y a été exilé depuis de nombreuses années, avec sa fille, Miranda, son esclave monstrueux : Caliban et Ariel, l’esprit du vent.



Une aventure initiatique de la vengeance au pardon

Usant de magie et d'illusions, Prospéro va tenter de se venger de son frère, le duc usurpateur. Mais, en traversant des thèmes tels que la trahison, la domination, la rédemption, le pardon et la réconciliation, cette vengeance va se transformer complètement.


Depuis la toute première scène, qui parvient à restituer toute l'ambiance du naufrage, jusqu’à la dernière seconde, avec une grande ingéniosité et beaucoup de talent, la scénographie d’Emmanuel Besnault superbement éclairée par Cyril Manetta, parvient à sublimer la toute petite taille du plateau.


Avec une bande son originale et moderne qui surligne la magie et l'étrangeté, les trois comédiens qui jouent à eux seuls tous les personnages rivalisent de talent pour notre plus grand plaisir :

Jérôme Pradon (Les Misérables, Mamma Mia) est un Prospero inoubliable qu'il incarne avec une belle intériorité et une puissance renversante. Marion Préité (Tom Sawyer, Comédiens) est aussi touchante en Miranda qu'impressionante en Ariel et nous régale de ses qualités vocales. Enfin, Ethan Oliel (L'écume des jours, Le sortilège du Prince Thao) est un Caliban époustouflant et un Ferdinand très crédible.


Les scènes s'enchaînent avec une grande fluidité. Les costumes et les masques de Magdaléna Calloc'h sont de vraies merveilles et ajoutent de l'onirisme à l'ensemble.


 

Cette version de "La Tempête" d'Emmanuel Besnault est un véritable petit bijou, captivant et charmant. Elle invite le spectateur à un voyage introspectif à travers la nuit de l'âme jusqu'à la clarté du jour. Un cheminement vers le bien peu commun dans les œuvres de Shakespeare qui ne manquera pas de susciter le bonheur ! Avis Foudart 🅵🅵🅵



 


LA TEMPÊTE

Le dernier chef-d’œuvre de William Shakespeare dans une nouvelle version musicale

Traduction Eric Sarner

Adaptation, mise en scène et scénographie Emmanuel Besnault

Avec Jérôme Pradon, Marion Préïté, Ethan Oliel

Composition et création sonore Jean Galmiche

Lumières Cyril ManettaCostumes Magdaléna Calloc’h

Photo Fabienne Rappeneau



Théâtre de la Huchette

À partir du 27 janvier 2023 • Du mardi au samedi à 21h00 • Durée 1h15






Posts similaires

Voir tout

Comentarios


foudart_logo_edited.png
bottom of page