google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Le jour où j’ai compris que le ciel était bleu

Dernière mise à jour : 22 janv.

« Si seulement je pouvais retrouver le bleu et les plumes, je me soulèverais du dedans. » Extrait


Claire, une jeune femme autiste de 22 ans, vit avec son frère. Elle ne pense qu’à une chose : devenir chanteuse et participer à l’émission de télévision To be a star. Mais un jour, son voisin s’introduit chez elle et tente de l’étreindre contre son gré, Claire réagit si violemment qu’elle le plonge dans un coma qui lui sera fatal. Cet acte la conduit en hôpital psychiatrique où elle est enfermée dans l’attente de son procès : est-elle victime ou coupable ?


Mettre en jeu la question de la normalité

Laura Mariani qui a animé pendant 4 ans, un atelier théâtre pour des personnes en situation de handicap (autisme et trisomie 21), se pose des questions sur la perception de la réalité, sur la normalité et a l’envie de nous les partager.


Être normal, c’est quoi ? Qui a la légitimité de tracer la frontière entre la normalité et l’anormalité, entre un fonctionnement typique et un fonctionnement atypique ? Et si l’étrangeté n’était qu’une question de point de vue ?

Dans ce but, Laura Mariani a choisi comme personnage principal de sa pièce, une jeune femme atteinte d’autisme et, après avoir rencontré deux avocates pénales, deux psychiatres, un éducateur spécialisé, un comédien autiste, elle a opté pour retranscrire dans son spectacle, les situations réellement vécues et les ressentis de Claire, nous permettant de nous approcher, au plus près, de sa perception du monde.

Tous les faits de ma pièce s’inspirent de la réalité. Dans le travail de mise en scène, de création lumière, de création sonore et de direction d’acteurs, je souhaite mettre en évidence le contraste entre la réalité des événements et ce qui se passe dans la tête et dans le corps de Claire, mon personnage principal. Laura Mariani

Pauline Cassan, magnifiquement entourée par Anthony Binet, Sylvain Porcher, Odile Lavie, Alice Suquet et Vincent Remoissenet, réalisent une grande performance. Elle est criante de vérité.

 

Le jour où j’ai compris que le ciel était bleu est un spectacle très bien écrit et très émouvant. L'occasion de faire mieux connaitre cet handicap et de développer notre sensibilité, mais aussi, de découvrir de merveilleux nouveaux talents. Avis de Foudart 🅵🅵🅵🅵



 

Le jour où j’ai compris que le ciel était bleu

Texte et mise en scène Laura Mariani

Avec Pauline Cassan, Anthony Binet, Sylvain Porcher, Odile Lavie, Alice Suquet et Vincent Remoissenet

Scénographie Alissa Maestracci Création sonore et musicale Romain Mariani Création lumière Romain Antoine

Crédit © Clémence Demesme


Théâtre de Belleville

Du dimanche 9 au lundi 31 janvier 2022

Lun. 19h, Mar. 19h, Dim. 20h

Durée 1h20

à partir de 10 ans


Spectacle finaliste du Prix Théâtre 13 Jeunes metteurs en scène 2021

Ce texte est lauréat de l’Aide à la création de textes dramatiques - ARTCENA