google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Marion, 13 ans pour toujours

Dernière mise à jour : 25 mars


Sur les pas de Marion

« J’ai promis à Marion de porter sa voix et d’ouvrir la voie » Le 13 février 2013, Marion, la fille de Nora Fraisse, 13 ans, victime d’harcèlement scolaire et de cyber-harcèlement, s’est donné la mort. Nora Fraisse décide alors de créer l’association Marion La main tendue et d’apporter son témoignage dans un livre Marion 13 ans pour toujours, un texte comme un murmure et un cri, pour alerter et éradiquer le harcèlement qui a été traduit dans une vingtaine de pays. L’histoire de ce succès, ainsi que celui qui a suivi du téléfilm éponyme de Bourlem Guerdjou, avec ses cinq millions de téléspectateurs, reflètent le besoin universel de cette parole.


« Le harcèlement n’est pas une fatalité, tous mobilisés, tous concernés » 2022. Malgré toutes les avancées en matière de prévetion contre le harcèlement, malgré le combat sans relâche de Nora et de son association Marion la main tendue, le harcèlement scolaire continue à faire de grand dégât.


Le harcèlement scolaire aujourd’hui

Le harcèlement scolaire touche, aujourd’hui, encore un élève sur dix en France, soit 1,3 million d’enfants. Face à ce constat effrayant, malgré la loi de 2004 qui prévoit des sanctions, les dérives continuent dans les établissements français et les enseignants, les parents, se sentent impuissants.


Cette forme de violence à l’école qui touche des établissements très différents, concerne une grande majorité de filles (73 %), mais les garçons sont également concernés.


Les personnes interrogées sur le sujet sont toutes catégoriques : l’absence de réaction des autorités et des parents entraîne une banalisation des violences à l’école.

C’est pourquoi, il est essentiel d’en parler et de sensibiliser sur le sujet afin de dénoncer ces comportements et de lutter contre ce fléau.


Frédéric Andrau et Valérie Da Mota, metteur en scène et comédienne, en découvrant ce texte très fort, ont eu tout de suite un besoin viscéral de l’adapter au théâtre.

J’ai eu envie de raconter cette histoire de façon lumineuse, constructive en tentant d’apporter comme elle un certain éclairage, et de créer du lien pour rêver ensemble à des solutions. Frédéric Andrau

Dans un décor très simple, avec un banc sur fond noir, au travers de plusieurs personnages - le principal, une journaliste, le prof de gym, le prof de français, Mateo, Elise et sa mère… Nora et David, les parents, vont se lancer dans un dialogue avec leur fille Marion après sa mort. Ils vont partager avec elle leurs interrogations, leur enquête, Il vont s’interpeler et se confronter avec humour et une « mise à distance nécessaire » - pour les auteurs afin de tenter recoller les morceaux et de comprendre, comment tout s’est enchainé.


la compagnie de théâtre de la Main Gauche propose en même temps que la programmation de ce spectacle des actions de médiation culturelle particulièrement développée et Nora Fraisse devrait participer à des débats après certaines représentations accompagnée de psys ou d’enseignants et de bénévoles de l’association Marion la main tendue.


Il est évident que la démarche de Nora Fraisse puis de Bourlem Guerdjou et de Frédéric Andrau, Valérie Da Mota est particulièrement louable et même indispensable, mais, puisque on parle d’une œuvre culturelle, on doit aussi avoir un point de vue artistique.

 

Quoi qu’il arrive, ce texte est absolument passionnant, magnifique et le positionnement « à distance » est compréhensible.

Mais en mêlant une forme de légèreté incarnée par une jeune comédienne et un acteur jouant un père dans la caricature et l’humour, la mère interprétée impeccablement par Valérie Da Mota peine à nous faire se sentir concernés et la pièce qui manque de puissance émotionnelle aurait tendance à nous laisser hermétiques. Avis Foudart 🅵🅵

 

MARION 13 ANS POUR TOUJOURS

Texte Nora Fraisse et Jacqueline Rémy

d’après Marion 13 ans pour toujours - Calmann-Lévy, 2015

Adaptation Frédéric Andrau et Valérie Da Mota

Mise en scène Frédéric Andrau

Avec Valérie Da Mota, Renaud Le Bas, Nina Thiéblemont

Crédit Photo Jérôme Dominé

Les Déchargeurs

3, rue des déchargeurs 75001 PARIS

Du 30 mars au 23 avril 2022