google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

En nous

Dernière mise à jour : 29 mars

« Revoir le passé pour éclairer le présent »

Si le cinéma ne change pas le monde, il y a des films qui s’opposent aux coups qui nous sont portés, à nous tous. Des films qui forcent à la clairvoyance, à l’intelligence, à l’empathie et nous invitent à nous donner la main. En Nous est de ceux-là. Catherine Bizern, CINÉMA DU RÉEL, déléguée générale

Il y a 10 ans, dans Nous, princesses de Clèves, au travers d’Emmanuelle, professeure de français d'un lycée des quartiers Nord de Marseille, Régis Sauder faisait le pari cinématographique de la rencontre entre un grand texte de la littérature française et des élèves d’un lycée en zone d’éducation prioritaire. Ces jeunes énonçaient leurs rêves, leurs désirs et prenaient conscience que la promesse d’égalité des chances n’était qu’une chimère et qu’ils devraient se battre davantage que d’autres pour trouver leur place dans la société.

Aujourd'hui, toujours à partir d’Emmanuelle qui n’a pas bougé de ce lieux commun, alors que Régis Sauder n’a jamais perdu totalement le contact, il a fait cette démarche incroyable de les retrouver en grande partie :


Anaïs, Virginie, Armelle, Cadiatou, Laura, Morgane, Albert, Abou, Aurore, Sarah et Emmanuelle. Ils sont célibataires, en couple. Ils sont mères au foyer, travaillent dans le monde médical, social. Ils sont artistes, moniteur d’auto école...


« Ce film parle de la maturité de l’esprit, du corps, des changements de point de vue, de posture et, sans démagogie, nous montre que les jeux ne sont pas joués à l’adolescence ». Régis Sauder, ne parle plus du texte d’origine et et ne retient que les moments de dialogue sur la vie et leurs rêves de jeunesse. Il se sert des images d’archives pour permettre à ces jeunes de renouer avec leur passé, nous aider à prendre la mesure du chemin parcouru et la magie du cinéma fait alors son travail.

En mettant en tension les images, les récits de l’époque et ceux d’aujourd’hui, En Nous les inscrit dans une dimension héroïque fruit de tous les obstacles qui jalonnent leur parcours et prouvent que la vie a plus d’imagination que nous. Régis Sauder

Que sont-ils devenus ?

Que reste-t-il en eux des paroles formulées alors ? Qu’ont-ils fait de leur colère ? Que reste-t-il de leurs espoirs de liberté, d'égalité et de fraternité ? Ce film qui permet tout de même de répondre à ces questions importantes, n’est pas non plus uniquement un documentaire classique. Il ne se positionne pas comme une étude scientifique, mais nous propose plutôt une expérience poétique et politique afin contribuer à modifier la représentation de la jeunesse de banlieue, son assignation à un avenir désespéré et de produire d’autres récits pour nourrir d’autres imaginaires.

Avec nous nous efforçons, avec Agnès Bruckert, la monteuse avec qui je travaille depuis deux films, de respecter le scénario documentaire tout en nous ménageant la possibilité de réinventer ce qui se joue dans le plan. Régis Sauder

 

Avec En Nous, le désir était surtout de faire un film de cinéma car, pour Régis Sauder, ces jeunes sont, plus grands que nous. Ils sont héroïques, beaux, forts, émouvants… comme des des personnages de cinéma.


Ce film particulièrement étonnant qui fait le parti pris d’une rencontre poétique avec la jeunesse, est une œuvre particulièrement émouvante et tendre. Avis de Foudart 🅵🅵🅵


 

EN NOUS

Un film de RÉGIS SAUDER

avec laura BADRANE, cadiatou N’DIAYE, armelle DIAKIESE, abou ACHOUMANI, albert SEGARRA, anaïs DI GREGORIO, aurore PASTOR, emmanuelle BONTHOUX, morgane SANZ, sarah YAGOUBI, virginie DA VEGA LOPES Crédit © PIERRE GONDARD


Sortie Cinéma, le 23 mars

France | documentaire | 1h39

FESTIVAL CINÉMA DU RÉEL

FILM D’OUVERTURE 2022