google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Roman(s) national

Le roman national est un genre littéraire, apparu en France au XVIIe siècle qui a pour but de décrire une époque et un lieu d’une manière chronologique.


Mais cette expression Roman national est aussi plein d’ambivalence. Si elle fait penser à l’histoire de la France, elle fait aussi référence à un objet littéraire.


Après avoir achevé une tétralogie sur l’Europe, le Birgit Ensemble décide de se consacrer

à l’histoire contemporaine française, et, plus précisément, aux institutions de la Vème République, aujourd’hui fortement remises en cause.


La Vème République paraît, en effet, soixante ans après sa création à bout de souffle et nombreux ouvrages et articles dénoncent une véritable faillite du modèle démocratique et républicain qui régit nos institutions.


Le combat identitaire, la montée du populisme et de la xénophobie, la peur du “Grand remplacement”

Aujourd’hui, l’identité nationale ne peut plus être à racine unique, sinon elle s’étiole et se raccourcit. Edouard Glissant, Patrick Chamoiseau, Quand les murs tombent

Si en France la version Roman national est toujours privilégiée, les récits manquants de notre histoire coloniale sont devenus le refoulé de notre mémoire collective

Ce spectacle qui se propose aussi d’éveiller l’attention sur le craquellement, çà et là, de notre République, se demande si nous pouvons vraiment continuer à avancer sans se confronter aux fantômes du passé.

Dans un futur proche. Nous sommes dans un décor très réaliste au Palais de Chaillot, dans l’un des grands salons art déco de l’ancien Musée de l’Homme récemment privatisé. Moïra, jeune réalisatrice, missionnée pour réaliser un reportage sur la présidentielle va nous raconter les dix derniers jours de campagne du parti conservateur libéral Horizon, les intérêts personnels de chaque personnage et les enjeux politiques… Mais choisir les murs du Musée de l’Homme, c’est aussi choisir ces sous-sols qui renferment aujourd’hui encore près de 18 000 crânes ! Que va-t-il se passer quand la colère de castratrice des fantômes kanaks, vont se réveiller ?

La compagnie le Birgit Ensemble, nous avertit : « Dans ce spectacle initié en 2019, tout est imaginé, rien n’est réel, mais la réalité peut toujours rattrapé la fiction ».


Qui a gagné la bataille d’Alésia ? Jules César ? Oui ! Pourquoi ? Parce qu’il était général d’armée, certes ! Mais surtout parce qu’il a écrit ses Mémoires. Ce gars-là a gagné la guerre et l’Histoire. EXTRAIT

Roman(s) national se fait se télescoper deux territoires a priori incompatibles : la sphère politique et le monde des fantômes et confronte l’amnésie de la réalisatrice à celle de nos institutions qui a enterré certains récits de notre histoire au nom du Roman national univoque.

Un thriller politique futuriste

Mêlant histoire, fable politique, théâtre shakespearien, récit d’anticipation et genre fantastique, ce spectacle est un huis clos, un thriller passionnant qui tente de saisir de ce qui est irrationnel, ce qui ne s'explique pas, ce qui nous échappe et qui interroge sur ce qu’il se passerait si cet héritage ne pouvait plus se transmettre ? S’il n’y avait plus de légataire ? Serait-ce, alors, l’occasion de faire la place à de nouveaux modèles de gouvernement et de formuler de nouvelles utopies ?


 

Dans une scénographie magnifique et ultra réaliste de James Brandily, mêlant la magie, la fumée, la vidéo (heureusement, juste un peu !) et des « cut » très judicieux représentant la reconstitution de la mémoire, Julie Bertin et Jade Herbulot, parviennent à rendre l’espace scénique aussi réel que fantastique, aussi envoûtant que passionnant.

Roman(s) national, parfaitement écrit et superbement joué, est un spectacle surprenant, haletant et totalement incontournable de cette saison théâtrale. Avis Foudart 🅵🅵🅵🅵


 

ROMAN(S) NATIONAL

Conception, texte et mise en scène Julie Bertin et Jade Herbulot. Le Birgit Ensemble Avec Éléonore Arnaud, Pauline Deshons, Pierre Duprat, Antonin Fadinard, Anna Fournier, Lazare Herson-Macarel, Morgane Nairaud, Loïc Riewer, Marie Sambourg

Scénographie James Brandily

Lumières Jérémie Papin

Son Lucas Lelièvre


Théâtre de la Tempête

Cartoucherie

Route du Champ-de-Manœuvre 75012 Paris


JUSQU’AU 27 MARS 2022