google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

Big mother : et si Big Brother devenait Big Mother ?

Dernière mise à jour : 16 févr. 2023

Après les succès de ses deux précédents spectacles Les Crapauds Fous (nominés trois fois aux Molières en 2019) - une comédie d’aventure librement inspirée de l’histoire de deux médecins polonais ayant sauvé des milliers de vies pendant la Seconde Guerre mondiale et La Course des Géants (quatre nominations aux Molières du théâtre 2022) ou L’histoire d’un jeune Américain qui croise la grande histoire de la conquête spatiale, Mélody Mourey, la talentueuse autrice propose sa nouvelle création Big Mother, avec une mise en scène étourdissante.



UN THRILLER POLITICO-MEDIATIQUE QUI EXPLORE LA MANIPULATION DE MASSE À L’HEURE DU BIG DATA


Hong-Kong. De nos jours.Une chambre d’hôtel où se sont réfugiés trois journalistes.Le rédacteur en chef du New-York Investigation et deux de ses meilleurs éléments sont en effervescences et effrayés. Ils s’apprêtent à révéler au monde entier une gigantesque manipulation de masse, le plus gros scandale depuis l’affaire du Watergate quand… un long flash-back va nous relever toute l’histoire et nous allons être stupéfaits par son intelligence et ses rebondissements.



Avez-vous déjà été surpris de recevoir des publicités pour des baskets après vous être inscrit dans une salle de sport ?

C'est ce que l'on appelle la collecte de données, en échange de nous offrir du divertissement et du confort. Un phénomène qui ne cesse de s’amplifier avec notre accord tacite et qu’il est important de prendre en compte pour ses dangers potentiels, notamment la violation de la vie privée et la manipulation de nos comportements d'achat.


Rappelez-vous, il y a quelques années, Big Brother qui abordait le danger de la propagande et du contrôle par les régimes totalitaires, nous avez effrayé.

Et si, aujourd’hui, nous devions nous méfier de toutes ces entreprises qui collectent ces données ? Et si notre vie privée et notre liberté de choix étaient en danger ? Et si le péril était encore plus grand ? Et si Big Brother devenait Big Mother ?


Avec de multiples inspirations cinématographiques (Les hommes du Président, Pentagone papers, Révélations, Spotlight ou encore le film Sur écoute), beaucoup de documentations, de précisions, de détails et de références collants à l’actualité brûlante, Mélody Mourey nous a concocté un spectacle immersif, assez génial, reprenant les codes des séries d’investigation actuelles.



La démocratie est en péril. Leur vie aussi

Cette fois-ci, ce ne sont pas des flics qui vont être mis sur la sellette mais une bande de journalistes tenaces.

Mettant la déontologie de leur métier au dessus de tout, ils vont tenter coûte que coûte de résister à la désinformation, aux deepfakes, aux rumeurs et aux théories du complot…



Une chambre d’hôtel à Hong Kong, des conférences de presse, Central Park, une agence de communication, un pub universitaire, un tribunal... tout ça sur un plateau de théâtre !

Des changements de lieux et d’époque ultra rapides, un rythme soutenu, une fluidité remarquable, plein de détails…

Dans une magnifique scénographie d’Olivier Prost composée notamment  de plusieurs écrans vidéo qui projettent de multiples informations (à ne surtout pas louper !), les six acteurs qui donnent vie à une vingtaine de personnages, vont nous entraîner dans un tourbillon brillant, passionnant et très habile.


Une épatante troupe composée de la formidable Karine Marimon (Une Rédac-chef adjointe, une mère juive, une ex-épouse espagnole… ), de Patrick Blandin (épatant rédacteur en chef bourru), Ariana Brousse, Pierre-Yves Bon, Marine Llado (la brillante fille du Rédac-chef ), Guillaume Ducreux.


Des comédiens intenses et (presque toujours) justes mais qui font un exercice particulièrement difficile, des dialogues ciselés, de l’émotion… et beaucoup d’humour.


 


Époustouflant !

Ce spectacle est une véritable prouesse artistique, avec un scénario haletant qui vous tient en haleine jusqu'à la dernière minute. Les acteurs sont tops et donnent vie à des personnages captivants, tandis que la mise en scène est tout simplement brillante.

Mélody Mourey est incontestablement une artiste talentueuse, qui confirme une fois de plus son immense savoir-faire avec ce spectacle populaire, d'une grande qualité ! Avis de Foudart 🅵🅵🅵



 


BIG MOTHER

Un spectacle de Mélody Mourey

Avec Patrick Blandin, Pierre-Yves Bon, Ariane Brousse, Guillaume Ducreux, Marine Llado et Karina Marimon

Vidéos Édouard Granero

Musique Simon Meuret

Lumières Arthur Gauvin

Scénographie Olivier Prost

Costumes Bérengère Roland Chorégraphies Reda Bendahou

Crédit © Alejandro Guerrero



Théâtre des Béliers Parisiens

Du 7 février au 31 mars 2023Du mardi au samedi à 21h00 • Matinée le dimanche à 15h00 • Durée 1h30 environ







 


EN SAVOIR PLUS... Qui sont-ils ?





JULIA ROBINSON (Ariane Brousse)

Passionnée, selon elle – insupportable, selon le reste du monde – Julia est surtout dévastée depuis la mort de son compagnon 4 ans auparavant. Elle cherche encore la différence entre « faire son métier » et « harceler les gens » et devrait la trouver prochainement... Ou se faire virer.


OWEN GREEN (Patrick Blandin)

Rédacteur en chef charismatique et misanthrope. Entièrement dédié au journal, il entretient des rapports conflictuels avec son ex-femme qu’il aime encore, et sa fille qui va, au cours de l’histoire, l’obliger à choisir entre ses principes et son amour pour elle.

  

ALEX COOK (Pierre-Yves Bon)

Idéaliste et attentionné, Alex est le fils du directeur de publication ce qui lui impose de faire deux fois plus ses preuves que les autres. En crise de légitimité permanente, il est aussi fou amoureux de Julia Robinson... Qui le méprise.


KATE BLACKWELL (Karina Marimon)

Blackwell a lu le rapport du GIEC. Elle aimerait en parler. Si quelqu’un veut bien l’écouter. Plutôt demain ? D’accord. Vouant une admiration sans borne à Owen Green, elle va peu à peu devoir s’affirmer pour éviter l’éclatement de l’équipe.

     

ROSE GREEN (Marine Llado)

Rose a vu son père reporter sacrifier leur vie de famille pour écrire des articles qui n’ont jamais rien changé à l’état du monde. Pour elle, seule la fiction peut encore avoir un impact. S’il faut mentir aux gens pour qu’ils changent leurs comportements ou votent pour la bonne personne, pourquoi s’en priver : on dispose des outils pour le faire.

 

PETER GOULD (Guillaume Ducreux)

Peter est jugé pour être entré par effraction chez un roi de la Silicone Valley. Quand Julia le voit sur le banc des accusés, elle hurle « Ethan » et perd connaissance. Peter ressemble comme deux gouttes d’eau à Ethan Brown, son compagnon mort 4 ans auparavant

 


On croise aussi dans Big Mother un roi de la Silicon Valley capable de jouer du yoyo d’une main en broyant la démocratie de l’autre, une banquière aussi dynamique que le paresseux dans Zootopia, une recruteuse du FBI fan de jogging...




Posts similaires

Voir tout
foudart_logo_edited.png
bottom of page