google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Dorothy

Avis de Foudart 🅵🅵🅵🅵

Pendant une heure, un homme essaye de suivre le protocole sans lequel son projet ne verra pas le jour : faire un enfant par fécondation in vitro.

Marc Arnaud, avec beaucoup de poésie, nous parle d’un des plus grands tabous masculin et fait de cette situation plus que triviale, le pays fantastique de son imagination.

« Attention, deux Martini pas plus, au troisième je suis sous la table, au quatrième je suis sous le maître de maison ! » Dorothy PARKER.

C’est l’histoire d’une femme libre, Dorothy Parker, au temps de la prohibition

C’était il y a longtemps. C’est maintenant.

L’histoire d’une résistante, d’une autrice, romancière, critique de théâtre, scénariste, grande plume du fameux New Yorker qui doute, boit, se débat et s’ennuie à mourir.

Elle est poétique et dramatique

Jusque dans son ultime instant, et même après : la dépose de ses cendres le 22 aout 2020 dans un cimetière New yorkais. Et de là vient le rire, et de là viennent les larmes.

Zabou Breitman fait revivre cette femme hors du commun en s’appuyant sur des dizaines d’anecdotes vraies et cinq de ses nouvelles.


Le dispositif scénique évolue sans cesse pendant le spectacle qui débute plateau quasiment vide, peuplé de quelques projecteurs.

Sur le côté, deux consoles "lumière" que manie avec plaisir, Zabou. Elle danse, chante, change de tenu à la vitesse de la lumière et s’amuse comme une folle.


J’entre en lisant aux spectateurs, un extrait de l’article du New Yorker qui raconte l’improbable voyage des cendres de Dorothy Parker en septembre 2020. Puis j’apporte une banquette d’époque, en racontant ce que dit l’article mais en ayant lâché le magazine. J’apporte un paravent. Une table. Je baisse la lumière de la salle avec la console lumière : en direct. Je baisse la lumière sur la scène, rends plus intime le lieu à l’aide des projecteurs que je déplace, que j’oriente. La lumière se fabrique devant les spectateurs. Le spectacle naît. Zabou Breitman

Dorothy est un spectacle fluide, léger, joyeux et particulièrement émouvant. Un spectacle qui fait du bien et nous dévoile un personnage hors du commun et particulièrement lumineux.


Un spectacle à voir absolument.

 

DOROTHY

Mise en scène Zabou Breitman

Regard extérieur Antonin Chalon

Création lumière Stéphanie Daniel

Création son Yoann Blanchard

Costumes Zabou Breitman et Bruno Fatalot Accessoires Amina Rezig

Assistante à la Mise en scène Laura Monfort Chorégraphe Emma Kate Nelson

Régisseur Général Eric Maurin

Crédit Philippe Quaisse


Théâtre de la Porte Saint Martin


Du 11 septembre au 24 octobre 2021

Durée 1h15


affiche Dorothy

portrait tabou breitman