google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

L’odeur de la guerre

Les femmes partent au combat

Le dictionnaire définit un aventurier comme : une personne qui vit, qui apprécie ou qui recherche l´aventure, mais ce même dictionnaire définit une aventurière comme : une femme prête à tout pour acquérir de la richesse ou une position sociale. GLORIA STEINEM

Jeanne est devenue une poupée

Elle porte un bustier et des talons aiguilles, son corps ne lui appartient plus et son visage n´est plus qu’une image.

Mais qui est-elle vraiment ? Le chemin de Jeanne, c´est de retrouver à nouveau son corps pour comprendre pourquoi elle a oublié la petite fille qu´elle était. Refaire son chemin, c’est pour elle, mais aussi pour toutes les autres femmes, dessiner une autre place que celle attendue, désirée par la société et par les hommes.

Être une bonne femme ma puce ça demande beaucoup de travail, moi je mise tout sur mon physique, c'est ma seule préoccupation. La Mère
Le corps des femmes est d'abord un corps qui appartient aux hommes avant d'être un corps qui est vécu pour soit même. La Grand-mère

Le syndrome « Un jour mon prince viendra »

Pendant longtemps, Julie Duval pensait qu’il fallait être accompagnée d’un homme pour exister et s’est identifiée aux hommes qu´elle a aimé pour bâtir sa personnalité, son corps leurs était acquis.

Et puis un jour, elle a passé les portes d'une salle de boxe et son corps fut réveillé.

Mon corps est devenu ma propre arme. J’ai dû l'aiguiser, l’affuter, apprendre à le connaître pour ne plus en avoir peur. Julie Duval

« J´ai arrêté ma propre cavale et j’ai commencer l’aventure du grand voyage vers ma vie »

L’odeur de la guerre, c´est la sueur que je mets chaque jour pour pouvoir vivre un peu plus libre. Julie Duval

Que deviennent les rêves de liberté des petites filles ? Somme-nous réellement égaux entre les sexes ? La pression sociétale et les attentes, les exigeances sont-elles les mêmes pour les garçons et les filles ?

L'odeur de la guerre est un spectacle engagé qui se propose d’explorer, à travers la propre histoire de Julie, ces questions fondamentales.

Elle va enfiler, littéralement, une paire de gants de boxe et partir au combat.


 

L’odeur de la guerre est un spectacle coup de poings et bouleversant qui met en lumière la place des filles dans la société. Un spectacle troublant avec une belle énergie. Un peu fou ! Un peu perché ! Un peu sexy qui révèle une nature de comédienne avec beaucoup de créativité et un vrai univers.


Un spectacle qui parle au filles et qui étonne les garçons. Un spectacle qui laisse sans voix CHAOS ! Avis de Foudart 🅵🅵🅵


 

L’odeur de la guerre

DE ET AVEC Julie Duval

MISE EN SCÈNE Juliette Bayi


Spectacle vu au Théâtre La Flèche

FESTIVAL OFF AVIGNON

LA SCALA PROVENCE

Du 7 au 30 juillet - Relâches : 11, 18, 25 juillet

à 21h00 • Durée 1h






Posts similaires

Voir tout

Comments


foudart_logo_edited.png
bottom of page