google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

La symphonie des arbres

La Symphonie des arbres est l’histoire d’un homme qui cherche son trésor à l’autre bout de l’arc-en-ciel. Hans Lukas Hansen

Il était une fois, un luthier renommé de Crémone, Gaspar Borchardt qui voulait trouver le meilleur bois afin de créer le plus beau de tous les violons pour une instrumentiste célèbre, au tempérament de feu. Pour réaliser un instrument capable de rivaliser avec un Stradivarius et offrir à Janine Jansen, l’instrument de ses rêves, il se met en quête d’un érable multicentenaire devenu presque introuvable et va entamer une longue quête complexe et dangereuse dans les forêts d’Europe centrale.

La Symphonie des arbres serait-il le film parfait ?

Après une belle carrière et de nombreux prix, Hans Lukas Hansen réalise ici son premier long métrage documentaire de cinéma. Un film en forme de conte, très beau, mais pas trop qui, autour d’une merveilleuse histoire, mêle intrigue, suspense et rebondissement.


Un véritable conte de fées, une histoire d’artisanat, de rêves et de musique, un film sur l’urgence de créer et une histoire vraie sans manipulation de notre part. Hans Lukas Hansen

En rencontrant par hasard, Gaspar Borchardt, ce luthier un peu fou, rêveur et entêté, Hans Lukas Hansen n’aurait jamais cru qu’il entamerai une telle aventure qui a duré plus de 6 ans et ferait ce si beau film documentaire avec tous les codes de la fiction.


Comment peut-on imaginer, en effet, qu’un violon, aussi beau soit-il, puisse coûter plus de 10 millions d’euros ?

Comment se fait-il que personne n’ait réussi à fabriquer des violons aussi performants et précieux, qu’il y a 300 ans ?


Les mystères de Stradivarius, l’un des deux les deux plus célèbres luthiers au monde n’ont pas tous été percés, mais il se pourrait que l’utilisation du bois d’érable moiré bosniaque, introuvable aujourd’hui, soit l’une des ces clefs.

Je ne savais pas si Gaspar atteindrait son but, mais le plus excitant était la chasse en elle-même. Et aussi le fait qu’un homme tente de réaliser le rêve d’une existence. Hans Lukas Hansen

Si le film et son personnage principal, Gaspar Borchardt, est tout de suite attachant, et que son rapport charnel aux arbres est éblouissant et instructif, on peut, quand même, regretter que les scènes de façonnage de violon ne soit pas plus présentes. Hans Lukas Hansen a fait un choix plus romanesque que descriptif et, comme pour toute belle œuvre créative, ces choix restent intéressants.



 

La symphonie des arbres est un film étonnant et d’une grande beauté qui, en plus de montrer le pouvoir immense et la force émotionnelle de l’art et de la musique sur l’homme, nous fait découvrir un métier passionnant et méconnu. Avis de Foudart 🅵🅵🅵


 

La symphonie des arbres

De Hans Lukas Hansen

Titre original The Quest For Tonewood

Réalisateur Hans Lukas Hansen


En salle le 15 décembre 2021

2020 • 1h30 • Norvège • italien, bosniaque, anglais






 

Janine Jansen

est l’une des violonistes les plus réputées de la scène classique actuelle, tant dans le répertoire avec orchestre que dans celui de musique de chambre. Elle fait partie des meilleurs interprètes de sa génération et est sollicitée par de prestigieux orchestres dans le monde entier.


Janine Jansen en six dates


1997 Début de sa carrière, avec le Concertgebouw d’Amsterdam


2003 Prix néerlandais de la musique décerné par le ministère de la Culture


2005 Ouvre le festival des BBC Proms


2006 Joue avec l’orchestre philharmonique de Berlin


2008 Joue avec l’orchestre philharmonique de Los Angeles


2009 « Royal Philharmonic Society Instrumentalist Award »



 

Morceaux interprétés par Janine Jansen dans le film

Partita pour violon n°2 par Jean-Sébastien BACH

Sonate pour violon et piano, Op 119 par Francis Poulenc, en duo avec le pianiste Alexander Gavrylyuk

Concerto pour violon en ré Mineur, Op 47 par Jean Sibelius avec l’Orchestre Royal d’Amsterdam

Souvenir d’un lieu cher

30 31

de Piotr Ilitch Tchaïkovski



Posts similaires

Voir tout

Kommentare


foudart_logo_edited.png
bottom of page