google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

Noël et sa mère

D’abord connu comme écrivain, Arthur Dreyfus a consacré son œuvre littéraire aux questions de l’intimité, de la transmission, de la mémoire, de la famille, et aussi, de la naissance du désir.

Avec Noël et sa mère, Il réalise, aujourd’hui, son premier long métrage documentaire.

J’aime le sourire dans le drame. J’aime le drame dans le sourire. Arthur Dreyfus

Noël Herpe est écrivain, cinéaste, critique de cinéma et historien du cinéma français. Il compose avec sa mère Michelle un couple étrange. Ils ne peuvent se passer l’un de l’autre, mais dès qu’ils se trouvent réunis, l’atmosphère devient électrique. Noël et sa mère, à travers le prisme de leurs paroles et de leurs incompréhensions, nous invite à l’exploration d’une relation mère-fils dans ses détails les plus intimes.


Arthur Dreyfus connaît Noël Herpe, depuis 15 ans, date de son arrivée à Paris.

Par sa grande culture, par son écriture, par ses performances baroques et sa liberté, il m’a très tôt semblé unique en son genre. Arthur Dreyfus

Lorsqu’il découvre la relation « particulière » que Noël entretient avec sa mère. Une relation entre tragi-comédie et psychodrame familial, à la fois très atypique et finalement assez commune, il se dit qu’il tient quelque chose de passionnant et a tout de suite envie d’en parler.


Avec des moyens très sommaires et beaucoup de sobriété, son film est « une boîte à parole sans décor avec une lumière sur les visages. »

Pour moi, un film ne doit pas son intensité au nombre de décors qu’il présente, ni au nombre d’acteurs qu’il engage. Arthur Dreyfus

Deux personnages hors-norme. Beaucoup de dissensions, beaucoup d’amour. Des zones d’ombre, une intensité dramatique et plein d’humour

En partant des écrits de Noël et des mots de Michelle, Arthur Dreyfus, avec ce film, nous propose de rencontrer leur vie à travers leur intimité, leur doute et leur difficulté. Il les interroge dans un premier temps séparément puis les réunis, côté à côte, sur un divan de psychanalyste en les confrontant à leur réponse.

Noël et sa mère avait tout échouer et devient une immense réussite

Trop d’intimité, trop d’impudeur, trop de voyeurisme, ce film pouvait sombrait très facilement dans des méandres pas sympathiques, mais la démarche d´Arthur est si sincère et intelligente et Noël et Michelle sont si attachants que nous nous laissons complètement séduire.

Alternant entre exaspération, colère et tendresse, leur amour, nous parle, nous émeut, nous bouscule.

On sent la névrose enfler, l’antagonisme bouillonner. Arthur Dreyfus

Un film d’action avec des mots à la place des armes

Avec plusieurs dizaines d’heures de rush, Cédric le Floc’h, monteur et Arthur Dreyfus, ont effectué un travail « au scalpel » et ont créé un documentaire explosif, plein de surprises et de rebondissements.

Le tournage fut rude, mais rempli d’amour. Malgré la simplicité des moyens, je ne voulais pas qu’on s’ennuie une seule seconde. Arthur Dreyfus

Un film qui parle du deuil, de l’enfance, de la sexualité et de l’émancipation

Ce film explore le processus de la mémoire, sa sélectivité, ses incohérences.

Pour moi, il n’existe aucune « vérité familiale ». Il y a plusieurs vérités au sein d’une famille, et « la Vérité » se situe à mi-chemin. Arthur Dreyfus

Il parle de nos névroses et de celles de nos parents et montre toute la difficulté d’être père, d’être mère, d’entre fils (ou fille).

En définitive, je pensais filmer une relation mère-fils, mais peut-être ai-je surtout filmé le mystère d’une femme. Le mystère des mères. Arthur Dreyfus
 

Noël est sa mère est un film magnifique et très original aussi bien dans le fond que dans la forme. Un film qui surprend et détonne, qui émeut et séduit. Avis de Foudart 🅵🅵🅵

Nous sommes quelqu’un avant d’être quelqu’un. Alors si faute il y a, elle est infinie. Lacan
 


Noël et sa mère

un film d'Arthur Dreyfus

Image Arthur Dreyfus, Pierre Warolin, Tao Favre

Son Tao Favre, Clément Chassaing, Georges Lafitte

Décors, direction artistique Arthur Dreyfus

Montage Cédric Le Floch’, Arthur Dreyfus

Musique originale Albin de la Simone

Chanson du générique « Maman chérie » de Mustang

Durée 90 minutes

Sortie dans les salles de cinéma 15 décembre 2021




Posts similaires

Voir tout

1 Comment


Guest
Dec 19, 2021

bon film

Like
foudart_logo_edited.png
bottom of page