google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

Le Journal d’une femme de chambre

Une confession acerbe, sensuelle et drôle

Après le très beau film de Luis Buñuel avec l’énigmatique et sensuelle Jeanne Moreau, Nicolas Briançon s’empare de ce texte magnifique pour en faire un spectacle aussi délicat que profond et bouleversant.


« Voilà longtemps que je rêve de ce Journal d’une femme de chambre. Sans doute l’œuvre la plus connue et pourtant la plus mystérieuse d’Octave Mirbeau…Porter ce texte au théâtre, c’est lui rendre son parfum de scandale, de révolte, sa drôlerie noire et cynique ». Nicolas Briançon

Nous sommes dans les années 30. Célestine, une jeune femme de chambre, arrive de Paris pour entrer au service d'une famille de notables. Entre la maîtresse de maison, hautaine, puritaine et dédaigneuse et un mari sexuellement frustré, elle va nous raconter sa vie faites de contraintes, de débauches et de soumissions.


« De l'exhibition de nos tares naît un amusement contagieux… »

« …dans sa noirceur, dans son dégout, dans sa terrifiante lucidité, ce texte nous pousse à chercher une sérénité, et sans doute un épanouissement salutaire ». Au plus proche de Célestine, dans sa chambre, dans son cocon, avec ce décor passionnant qui s’imbriquent parfaitement au petit Théâtre de la Huchette, Nicolas Briancon parvient, en remodelant ce texte très littéraire, de le rendre bien plus théâtral.


Lisa Martino, la comédienne-danseuse qui a toujours su mêler les styles. Aussi à l’aise sur scène que sur petit écran, nous livre, avec un naturel confondant, les confidences les plus intimes et les plus acides de son personnage.


Un portrait sans concession et très juste de la France du XIXe siècle

Avec sensualité, érotisme lancinant et volupté enivrante, ce journal sulfureux d’octave Mirbeau regorge de vérité, de contradiction, de surprise et de folie.



 

Notre humanité́, dans sa solitude et ses paradoxes

Ce spectacle est un bijou d’une beauté extravagante et terrifiante qui n’épargne personne et ne pourra pas vous laisser indifférent. Avis Foudart 🅵🅵🅵🅵



 

Le Journal d’une femme de chambre

Une pièce de Octave Mirbeau

Adaptation et mise en scène Nicolas Briançon

Avec Lisa Martino

Régie Yves Thuillier

Crédit photo @FABIENNE RAPPENEAU


Théâtre POCHE MONTPARNASSE

À partir du 13 février 2023 • Tous les lundis à 21h00 • Durée 1h10



  

 



Comments


foudart_logo_edited.png
bottom of page