google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Giordano Bruno : le souper des cendres

Dernière mise à jour : 22 nov. 2021

Quand un philosophe parle de science

Dès la fin du XVIe siècle, guidé par une géniale intuition et alors qu’aucun outil n’existe pour observer le ciel, Giordano Bruno, développe les théories de l’univers infini et de la multiplicité des mondes. Il affirme, quatre siècles avant qu’elles soient prouvées scientifiquement, les bases de l’astronomie moderne.

Un nombre infini de soleils existent ; un nombre infini de terres tournent autour de ces soleils comme les sept planètes tournent autour de notre soleil. Des êtres vivants habitent ces mondes». Et son martyr reste comme le symbole de tous les crimes contre l’esprit. (...) Jacques Attali (Le Monde), 2000

Avec une forme de violence et beaucoup d’obstination, il va s’accrocher à ses convictions alors qu’elles remettent en cause le dogme de l’époque, au point d’en perdre la vie.


Plaidoyer contre l’intolérance et l’obscurantisme, ce spectacle évoque l’histoire d’une pensée révoltée, qui propulse un homme à la découverte du monde dans une Europe en pleine guerre de religions.

Après le spectacle Des signes des temps en 2002, Laurent Vacher s´intéresse à nouveau à Giordano Bruno.

Comment ne pas être fasciné par cet homme qui, mu par une force surprenante, a consacré son existence à tenter de comprendre les mystères de la terre et du ciel, en combattant jusqu’au bout l’obscurantisme de son époque. Laurent Vacher

Cette fois-ci, il raconte son histoire par la fin

À partir de ses récits et des archives, il reconstruit l’ultime plaidoyer de Giordano Bruno et montre la modernité de ses propos.

Je veux raconter le parcours incroyable de cet homme. Son affrontement contre le dogme et son errance, ses luttes et ses passions. Je veux montrer comment son héritage a, directement ou indirectement, nourri les chercheurs et les astrophysiciens. Laurent Vacher

Une plongée dans les pensées modernes et bouleversantes de giordano Bruno

De tout mon être anéanti et consumé, il ne surgit qu’un feu sombre et noir, dont la fumeuse colonne offusque ce qu’elle voudrait magnifier et ne sait, hélas, qu’avilir. Extrait des Fureurs héroïques, écrit par Giordano Bruno bien avant son arrestation.

En mettant l’acteur, Benoit Di Marco, dans la situation d’un archéologue de la pensée de Giordano Bruno, Laurent Vacher met en jeu ses mouvements de la pensée, ses doutes et les tempêtes qui ont dû agiter cet homme pendant la construction de son ultime discours. Un discours mental comme une confession de sa pensée.


Entre l’admiration et le rejet, entre l’adhérence totale et la colère qu’il provoque

Avec de belles ruptures de rythme, un jeu très sensuel et nerveux et des pointes d’humour, Benoit Di Marco, enveloppé merveilleusement par le son de la contrebasse de Philippe Thibault ou Clément Landais, parvient de façon très efficace à nous faire comprendre le caractère impétueux et fort de Giordano Bruno.

J’ai demandé à Philippe Thibault, contrebassiste, de composer une musique alliant fantaisie et gravité qui rythmera les mots de Giordano Bruno, qui prolongera sa pensée, et laissera notre imagination se perdre dans l’infini. Laurent Vacher

Dans un décor extrêmement dépouillé reprenant l’austérité d’une cellule de moine, le texte brillant et riche prend tout l’espace.


 

Un duo, en forme de ping-pong

La pensée et la musique se répondent, le réel et l’irréel s’entremêlent et la science, la philosophie ne font qu’un. Avis de Foudart 🅵🅵🅵

Partout, l’univers, la matière se renouvellent. Au regard de l’univers, rien ne se meut, ni vers lui ni autour de lui, mais en lui. Pensée de Giordano Bruno

 


Giordano Bruno, le souper des cendres

De laurent Vacher

À partir des textes de Giordano Bruno Adaptation, mise en scène Laurent Vacher Musique Philippe Thibault et Clément Landais

Avec Benoit Di Marco et Philippe Thibault en alternance avec Clément Landais (contrebasse)

Théâtre La Reine Blanche

2 bis Passage Ruelle 75018 Paris 20 novembre 2021 > 15 janvier 2022

Les mardis, jeudis et samedis à 19 h Durée 1h10


Giordano Bruno : le souper des cendres