google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

Giordano Bruno : le souper des cendres

Dernière mise à jour : 22 nov. 2021

Quand un philosophe parle de science

Dès la fin du XVIe siècle, guidé par une géniale intuition et alors qu’aucun outil n’existe pour observer le ciel, Giordano Bruno, développe les théories de l’univers infini et de la multiplicité des mondes. Il affirme, quatre siècles avant qu’elles soient prouvées scientifiquement, les bases de l’astronomie moderne.

Un nombre infini de soleils existent ; un nombre infini de terres tournent autour de ces soleils comme les sept planètes tournent autour de notre soleil. Des êtres vivants habitent ces mondes». Et son martyr reste comme le symbole de tous les crimes contre l’esprit. (...) Jacques Attali (Le Monde), 2000

Avec une forme de violence et beaucoup d’obstination, il va s’accrocher à ses convictions alors qu’elles remettent en cause le dogme de l’époque, au point d’en perdre la vie.


Plaidoyer contre l’intolérance et l’obscurantisme, ce spectacle évoque l’histoire d’une pensée révoltée, qui propulse un homme à la découverte du monde dans une Europe en pleine guerre de religions.

Après le spectacle Des signes des temps en 2002, Laurent Vacher s´intéresse à nouveau à Giordano Bruno.

Comment ne pas être fasciné par cet homme qui, mu par une force surprenante, a consacré son existence à tenter de comprendre les mystères de la terre et du ciel, en combattant jusqu’au bout l’obscurantisme de son époque. Laurent Vacher

Cette fois-ci, il raconte son histoire par la fin

À partir de ses récits et des archives, il reconstruit l’ultime plaidoyer de Giordano Bruno et montre la modernité de ses propos.

Je veux raconter le parcours incroyable de cet homme. Son affrontement contre le dogme et son errance, ses luttes et ses passions. Je veux montrer comment son héritage a, directement ou indirectement, nourri les chercheurs et les astrophysiciens. Laurent Vacher

Une plongée dans les pensées modernes et bouleversantes de giordano Bruno

De tout mon être anéanti et consumé, il ne surgit qu’un feu sombre et noir, dont la fumeuse colonne offusque ce qu’elle voudrait magnifier et ne sait, hélas, qu’avilir. Extrait des Fureurs héroïques, écrit par Giordano Bruno bien avant son arrestation.

En mettant l’acteur, Benoit Di Marco, dans la situation d’un archéologue de la pensée de Giordano Bruno, Laurent Vacher met en jeu ses mouvements de la pensée, ses doutes et les tempêtes qui ont dû agiter cet homme pendant la construction de son ultime discours. Un discours mental comme une confession de sa pensée.


Entre l’admiration et le rejet, entre l’adhérence totale et la colère qu’il provoque

Avec de belles ruptures de rythme, un jeu très sensuel et nerveux et des pointes d’humour, Benoit Di Marco, enveloppé merveilleusement par le son de la contrebasse de Philippe Thibault ou Clément Landais, parvient de façon très efficace à nous faire comprendre le caractère impétueux et fort de Giordano Bruno.

J’ai demandé à Philippe Thibault, contrebassiste, de composer une musique alliant fantaisie et gravité qui rythmera les mots de Giordano Bruno, qui prolongera sa pensée, et laissera notre imagination se perdre dans l’infini. Laurent Vacher

Dans un décor extrêmement dépouillé reprenant l’austérité d’une cellule de moine, le texte brillant et riche prend tout l’espace.


 

Un duo, en forme de ping-pong

La pensée et la musique se répondent, le réel et l’irréel s’entremêlent et la science, la philosophie ne font qu’un. Avis de Foudart 🅵🅵🅵

Partout, l’univers, la matière se renouvellent. Au regard de l’univers, rien ne se meut, ni vers lui ni autour de lui, mais en lui. Pensée de Giordano Bruno

 


Giordano Bruno, le souper des cendres

De laurent Vacher

À partir des textes de Giordano Bruno Adaptation, mise en scène Laurent Vacher Musique Philippe Thibault et Clément Landais

Avec Benoit Di Marco et Philippe Thibault en alternance avec Clément Landais (contrebasse)

Théâtre La Reine Blanche

2 bis Passage Ruelle 75018 Paris 20 novembre 2021 > 15 janvier 2022

Les mardis, jeudis et samedis à 19 h Durée 1h10


Giordano Bruno : le souper des cendres

 

EN SAVOIR PLUS…


À L’origine de La pièce

Montage de textes de Giordano Bruno réalisé par Laurent Vacher avec la complicité d’Ariane Gardel, à partir des oeuvres suivantes :


Le Banquet des Cendres, Montpellier, 1988.

L’Infini, l’Univers et les Mondes, traduction française : B. Levergeois, Paris, Berg International, 1987.

Cause, Principe et Unité, traduction française : E. Namer, Paris, Alcan, 1932, rééd. Les Introuvables, Paris, 1982. L’Expulsion de la Bête triomphante, traduction française : B. Levergeois, Paris, M. de Maule, 1992.

La Cabale du cheval Pégase, traduction française : B. Levergeois, Paris, M. de Maule, 1992.

Œuvres complètes « le procès. Les Belles Lettres, Paris 1993 - 2000

De la Magie, Allia 2000.


Livre œuvre complète Giordano Bruno

 

Giordano, un élève insoumis, un jeune prêtre rebelle

Riche de longues années d’étude et orgueilleux de son savoir, le jeune prêtre se heurte de front à sa hiérarchie, jusqu’à se faire répudier. C’est le début de l’exil, une route qui le mène à Genève, puis à Toulouse, et à Paris, où il devient activement philosophe (une discipline, qui au XVIème siècle inclut la physique, les mathématiques, etc..).


Bruno, visionnaire et philosophe

Réfugié à Londres, sous la protection de l’ambassadeur de France. il écrit « L’infini univers des mondes », une théorie sur la multiplicité des mondes, sur la modification probable des corps, donc des âmes. Il a l’intuition géniale que la terre n’est pas un centre mais une planète appartenant à un système, une planète douée d’une force interne, réactive à son évolution dans l’infini.


Le réformateur

Il quitte Londres et se réfugie en Allemagne où il est de plus en plus fasciné par la magie.


Fort de ses certitudes et allant au bout de sa logique, il entreprend de tenter une réforme du christianisme.

Puisque le christianisme est le monde, changer le christianisme, c’est changer le monde

L’insoumis

Son retour en Italie, à Venise, aboutit très vite à son arrestation par l’Inquisition et au transfert de son procès à Rome.


L’Eglise lui laissera jusqu’à la fin une porte de sortie : l’abjuration.

Le Nolain ne s’y résoudra jamais, tentera inlassablement d’attirer ses détracteurs sur le terrain de la science, mais sans succès.


Il est finalement brûlé sur le bûcher totalitaire de l’Inquisition, en février 1600, à Campo di Fiori, à Rome.



 

Les pensées de Giordano Bruno et la science actuelle

Son pressentiment continue de faire débat aujourd’hui mais si la question de l’infini n’est pas encore tranchée, ses « héritiers » vont bel et bien repoussés les limites de l’univers.


Parallèlement, sa conviction qu’il existe d’autres planètes autour des étoiles a été confirmée par les programmes astronomiques actuels qui ont permis la découverte d’une centaines d’exoplanètes.


L’une des découvertes fondamentales de l’astrophysique contemporaine est le fait que l’univers et les corps qui les composent ont eux aussi une histoire. On parle désormais couramment de la naissance, de la vie et de la mort d’une étoile.


 

Giordano Bruno en quelques dates

1543 Parution de De Revolutionibus Orbium Coelestium de Copernic. Mort de Copernic.

1548 Naissance de Bruno

1562 Etudes à Naples, il découvre l’art de la mémoire.1ère guerre de religion.

1563 Mort de Rabelais.

1564 Naissance de Galilée, de Shakespeare et de Marlowe. Mort de Michel-Ange et de Calvin.

1565 Entrée chez les Dominicains, adopte le prénom de Giordano.

1567 2ème guerres de religion.

1569 Il se rend à Rome et rencontre le pape. 3ème guerre de religion.

1571 Naissance de Kepler.

1572 Observation de la Supernova de 1572 par Tycho Brahé : la sphère des fixes n’est pas immuable.

1573 Est ordonné prêtre et diplômé de théologie. Commence à s’intéresser à l’univers et à l’infini.

4ème guerre de religion.Tycho Brahe découvre de nouvelles étoiles.

1576 Ses propos qualifiés d’hérétiques l’obligent à quitter Naples pour Rome. Procès conventuel à son encontre. Défroqué, il quitte Rome. 5ème guerre de religion.

1579 Va à Genève. Adhésion au Calvinisme, puis excommunication. En automne il gagne Toulouse.

1581 Paris, rencontre avec le roi Henri III sous la protection royale Montaigne Les Essais.

1583 Se réfugie à Londres chez l’ambassadeur de France

1584 Il publie une trilogie : Le Banquet des Cendres, De la cause, du principe et de l’un et L’infini, l’univers et les mondes ; puis L’expulsion de la bête terrifiante.

1585 Naissance de Richelieu.

1586 Divulgation de la découverte du compas différentiel.

Bruno quitte Paris pour Mayence puis Wiesbaden. 7ème guerre de religion.

1589 Chassé par les luthériens. Assassinat de Henri III.

1590 Mort d’Ambroise Paré.

1591 Invité à Venise par Giovanni Mocenigo, un noble vénitien. Il retourne en Italie, se rend à Padoue où il enseigne puis brigue la chaire de mathématique que Galilée obtiendra l’année suivante. A la fin de l’année,il part pourVenise.

1592 Bruno demande l’autorisation de retourner à Francfort pour publier des travaux. Mocenigo, doutant des convictions religieuses de Bruno, le dénonce à l’Inquisition. Le jour même, il est arrêté. Le cardinal Severina demande le transfert de Bruno à Rome

Avènement du pape Clément VIII. Marlowe publie La Tragique Histoire du Docteur Faust.

Mort de Montaigne.

1593 Transfert de Bruno à Rome

1594 Le philosophe présente un mémoire pour sa défense.

Marlowe meurt assassiné. Shakespeare compose Peine d’amours perdues.

1595 Examen des œuvres de Bruno par le Saint Office

1596 Bruno est invité à renoncer à sa théorie L’infini peuplé de mondes innombrables. Première séance

de torture. Naissance de Descartes.

1597 On le contraint d’abjurer 8 propositions hérétiques. Il se déclare prêt à abjurer Bacon publie ses Essais.

Galilée à Kepler : « Je me suis rangé à l’avis de Copernic ».

1599 Dernier interrogatoire, Bruno refuse toute abjuration. Il est déclaré impénitent tenace et obstiné.

1600 Le 17 février il est brûlé vif au Campo dei Fiori.



Posts similaires

Voir tout

Comments


foudart_logo_edited.png
bottom of page