google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Les couleurs de l’air

Au plus profond de l’intimité

Le 7 mai 2017, Ilia, réalisateur, recoit un appel lui annonçant la mort de son père, artiste peintre mythomane, reconnu dans le monde entier.

Deux ans après, Ilia, s’engage dans la réalisation d’un film sur sa vie. Au fil du tournage, hanté par ses fantômes et ses angoisses, Ilia perd le contrôle…

Pour écrire cette histoire je me suis donné plusieurs mois pour mener une enquête sur l’homme qu’était mon père mais surtout sur le regard de mes 5 frères et soeurs sur sa personne ( j’ai perdu ma sœur aîné d’un cancer il y a cinq ans ). Igor Mendjisky

Cette pièce se propose d’explorer les points de vue, les visions différentes que nous pouvons avoir d’un même homme, d’une même histoire.

Par nos âges, nos différences, nous n’avons pas connu le même homme, nous n’avons pas eu le même père. Igor Mendjisky

C’est aussi une façon de faire le deuil, de se libérer du chagrin qui s’accroche, qui ne veut pas partir.


Il est clair que cet homme n’était pas un personnage banal

Né d’un père artiste peintre, il a grandi aux côtés de Modigliani, de Soutine et de tant d’autres. Il a connu la guerre à l’âge de quatorze ans, a vu sa mère se faire emprisonnée, son frère de dix-huit ans se faire fusiller par les Allemands. Il a été résistant, s’est fait arrêter et torturer par Les Nazis. Mais, toute la violence, la tristesse qu’il a connue, lui a permis de devenir cet homme, cet artiste peintre, exp