google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
  • Bonfils Frédéric

Les théâtres s'adaptent...à nouveau

Après avoir mis en application, avec beaucoup de diligence, les gestes barrières. Avoir complètement bousculé les programmes des représentations, suite à la mise en place du couvre-feu, la France et les théâtres sont à nouveau confinés. Une sensation amère que donne la sensation d'un jour sans fin ou d'une série qui proposerait la saison de trop.

Jugés non essentiels, au même titre que la plupart des commerces, bars et restaurants, les théâtres ont été obligés de fermer très brutalement.

"ESSENTIEL" et "NON ESSENTIEL". Aucune raison, aucune crise ne peut justifier l'emploi de ces expressions - jugements à l'emporte-pièce qui font méchamment penser aux heures les plus sombres des régimes totalitaires habitués aux restrictions abusives des libertés.


"La beauté, l’Art et la magie comme arme de guerre face à la tristesse du monde." Théâtre 14 


Avec beaucoup de respect pour les personnes malades qui se battent pour survivre et pour ceux qui les accompagnent, la vie doit continuer, coûte que coûte. L'urgence sanitaire est là, c'est un fait, mais aucun soignant ne peut contredire l'idée que la santé aille toujours de pair avec le bien-être physique et mental.

La culture est l'ami du peuple, de la liberté et du savoir. La culture est un bien public de très haute nécessité. C'est pourquoi les théâtres fermés au public s'adaptent à nouveau. En plus de proposer des LIVE Internet comme le théâtre de la Ville, des programmes en vidéo comme la Comédie Française, des visites interactives comme le Domaine de Chantilly ou même des cours d'art en ligne comme le Centre Pompidou, les théâtres entrent en résidence et restent donc, pour la plupart, ouverts aux compagnies avec une volonté farouche de préparer la vie d'après.


À nouveau, le Théâtre 14 réfléchit à être le plus utile possible et à remplir au mieux sa mission de service public. Nous réfléchissons également à être au plus près des artistes et des métiers du spectacle vivant dans cette crise. C'est pourquoi nous avons décidé d'ouvrir notre plateau aux équipes et d'entrer ainsi en résidence. Nous espérons que ces mesures sanitaires, si justes et importantes qu'elles soient, seront affinées, complétées et adaptées dans les jours qui viennent avec les professionnels du spectacle vivant afin que nos métiers et la culture puissent remplir leurs missions : accompagner chacun d'entre nous dans nos existences et nous aider à tendre vers le bonheur. La direction du Théâtre 14

Le théâtre 14 accueille actuellement en résidence la troupe d'ANTIS par les compagnies Le Grand Nulle Part et EN ACTE(S) qui montre à travers un travail choral, à quel point la culture et le théâtre sont essentiels.


Après avoir couvert l'élection du nouveau gouvernement, une équipe de rédaction cherche un sujet vendeur. On évoque une série d’agressions perpétrées une fois la nuit tombée. Leur enquête et le concours d’une source anonyme les poussent sur la piste d’un groupuscule. Une haine organisée qu'ils décident d’infiltrer. Une investigation dont ils ignorent, à cet instant, la mesure. Du fait divers au fait de société, pour ces journalistes choisir de publier ou non, c’est alors prendre parti. C’est ce qu’ils nous racontent.


ANTIS, théâtre d'anticipation ou fiction du réel, est une pièce coup de poing, ultramoderne et actuelle à mi-chemin entre le documentaire, le cinéma et le théâtre. Avec une structure narrative passionnante qui se joue de la temporalité, un montage nerveux et vif, des scènes courtes, instantanées qui s'imbriquent les unes aux autres, nous ressentons en état d'urgence et d'ivresse à quel point les abus de pouvoir sont dangereux.


Que nous révèlent nos peurs ? Comment représenter la violence ? Quelle responsabilité pour celui qui la relaie ?


En prenant pour coeur d´histoire, l’investigation d’une équipe de journalistes sur un groupuscule haineux et en parlant de violence "ordinaire". Antis aborde un sujet particulièrement délicat et actuel.


ANTIS met en parallèle deux réalités : celle des groupuscules haineux et celle d’un discours dominant identitaire et sécuritaire dont l’État est l’instigateur, les instances médiatiques, le relais. Comment, à partir d’un fait horrible et abject, les décisions peuvent se traduire en discriminations tout aussi horribles, mais bien plus profondes et silencieuses.

ANTIS, une pièce politique et engagée, totalement dans l'air du temps et à propos, est l’exemple même que la culture, loin d’être uniquement un divertissement, est essentielle à la réflexion.


Sans pathos et avec beaucoup d’humour, avec une écriture qui colle à l'actualité. Des lumières, des sons et des chants qui se mêlent, ANTIS est une œuvre magnifique, inclassable. Un spectacle total, bouleversant et onirique, à voir le plus vite possible (dès que possible).


🅵🅵🅵🅵ANTIS

Texte Perrine Gérard

Mise en scène Julie Guichard

Avec Ewen Crovella, Sophie Engel, Jessica Jargot, Maxime Mansion et Nelly Pulicani

Collaboration artistique Maxime Mansion

Scénographie Camille Allain-Dulondel

Costumes Sigolène Petey, assistée de Joanne Haennel

Lumière Bendan Royer Son Quentin Dumay

Composition musicale Quentin Martinod, Guillaume Vesin

Crédit photo Michel Cavalca, Louka Petit-Taborelli

ANTIS sera reprogrammé durant l'année 2021

THÉÂTRE 14

20 avenue Marc Sangnier

75014 Paris

contact@theatre14.fr

Location 01 45 45 49 77

Programmation initiale du 04/11 au 08/11/2020

Durée 1h30









Frédéric BONFILS

43 avenue de Suffren

PARIS, 75007

 

frederic@foudart-blog.com

 

Telephone: +336 11 69 81 37

CONTACT

  • Blanc Icône YouTube

©2019 by FOUD'ART.  RCS PARIS : 453 587 800 000 39 Code APE : 5814Z