google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

Tragédie, new edit : d’une beauté et d’une intensité spectaculaire


Le Festival Séquence Danse vient de se clôturer magnifiquement au 104 Paris avec Tragédie, New edit d'Olivier Dubois.


"Être humain ne fait pas humanité, et c'est là notre tragédie humaine", affirme Olivier Dubois. Cette phrase, telle un mantra, constitue le point de départ de cette création, ou plutôt re-création, de Tragédie qu'il avait initialement créée il y a dix ans lors du Festival d'Avignon. Depuis sa première présentation, cette pièce-manifeste est devenue un véritable monument dans son domaine.


Ce poème chorégraphique, interprété par dix-huit danseurs et danseuses entièrement nus, explore avec une force et une intensité dramatique palpables la condition humaine.


Les interprètes avancent droit vers le public, s'approchent puis se retournent dans une cadence persistante. Leur démarche puissante et l'intensité dramatique qui émane de leurs mouvements effacent toute individualité. Ils incarnent notre destin collectif, dansant inlassablement au son des percussions massives de François Caffenne.


Les corps nus des danseurs expriment une réponse à notre existence dans le monde, une déclaration visuelle affirmant : "Je suis, et ainsi faites, regardez mon corps". La nudité dans Tragédie, New edit revêt une signification profonde. Selon Dubois, cette représentation est inspirée par "l'image de 7 milliards d'êtres humains nus créant une sorte de puzzle ou de carte au trésor". Chacun porte en lui une parcelle de cette carte qui répond au pourquoi de notre existence. Ainsi, la nudité devient un état de fait présent du début à la fin de la pièce, transcendant l'action de dévoiler une intimité.


Cependant, Dubois souligne que "le travail avec les interprètes concernant la nudité reste complexe et nécessite une protection, car il est extrêmement exigeant et difficile pour eux". La nudité est essentielle à la pièce, symbolisant la transparence et la quête de notre identité commune.


Pour cette recréation, Dubois a repensé chaque détail de la pièce, ajoutant même une nouvelle partie. Le travail colossal réalisé avec la musique et la lumière a permis d'explorer de nombreuses questions essentielles.


Avec une grande diversité parmi les interprètes, ce défilé implacable, plein de fougue, l'identité de chaque danseur résiste et s'impose "Les mouvements des corps se transforment en une houle tumultueuse, suivant les rythmes de la musique qui devient tour à tour dévastatrice. Le chaos surgit lorsque la ligne se brise et les corps se tordent sauvagement, exprimant la tragédie de la vie".


Malgré les années écoulées depuis sa création, Tragédie conserve toute son acuité et reste vraiment actuelle. Cette danse incroyablement puissante et expressive nous captive et nous plonge dans un voyage émotionnel profond et esthétique. C'est une réflexion sur l'humanité et notre place dans le monde qui nous rappelle que l'individuel ne représente qu'une partie de l'ensemble de l'humanité. Notre véritable humanité réside dans notre capacité à nous connecter les uns aux autres, à reconnaître nos similitudes et à partager nos expériences communes.


La représentation d'une foule en marche, transformée en une houle tumultueuse, souligne l'importance de rester connectés les uns aux autres et de partager nos joies, nos peines, nos espoirs et nos tragédies.


 

La recréation de Tragédie offre une occasion unique de revisiter cette œuvre magistrale qui continue de fasciner.

Au-delà d'une simple pièce de danse contemporaine, c'est une exploration de la condition humaine, une réflexion sur notre existence et notre humanité.


Tragédie, New edit, avec sa puissance et son intensité, laisse une empreinte profonde dans nos esprits et nos cœurs, nous incitant à réfléchir sur notre propre existence et notre place dans le vaste tissu de l'humanité. Avis Foudart 🅵🅵🅵🅵



 

Tragédie, new edit

Recréation 2022

conception Olivier Dubois

interprètes Esther Bachs Viñuela, Taos Bertrand, Camerone Bida, Steven Bruneau, Marie-Laure Caradec, Coline Fayolle, Karine Girard, Steven Hervouet, Sophie Lèbre, Matteo Lochu, Nicola Manzoni, Thierry Micouin, Mateusz Piekarski, Emiko Tamura, Mooni Van Tichel, Aimée Lagrange, Sarah Lutz, Youness Aboulakoul 

assistant chorégraphique Sébastien Ledig

composition musicale François Caffenne

création lumières Patrick Riou

crédit photo © François Stemmer



Le 104 PARIS

15 > 17.05.2023 • Dans le cadre de Séquence Danse Paris 2023 durée 1h30 • À partir de 15 ans







foudart_logo_edited.png
bottom of page