google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Valentine

La passion du théâtre

En 1973, la grande comédienne Valentine Tessier, lors d’une interview télévisée a parlé d’elle et de sa carrière auprès des plus grands, avec humour et passion.


Un témoignage inestimable sur la vie théâtrale du XXe siècle

En mars 2020, Philippe Catoire a retrouvé presque par hasard ces archives. Il nous offre aujourd’hui, sur scène, l’histoire de cette femme merveilleuse.

Mais qui est donc Valentine Tessier ?

Après sa formation au Conservatoire de Paris, sa carrière commence en 1913 avec Jacques Copeau, jeune directeur du théâtre Les Vieux Colombiers. En plus de 50 ans de carrières, elle aura joué dans une centaine de pièces du répertoire (Dostoïevski, Alfred de Musset, William Shakespeare, Marivaux…), dans des pièces contemporaines (Jean Giraudoux, Marcel Achard… ), dans une vingtaine de film (André Cayatte, Jean-Claude Brialy…) et deux téléfilms.

« Les sensations, les surprises de chaque moment se mettaient à revivre. » Philippe Catoire

Bienveillante et souveraine, drôle, mais jamais méchante, profonde sans être pesante, elle m’a parlé. Un monde s’est ouvert sur la vie théâtrale du XXe siècle, racontée de l’intérieur. Les sensations, les surprises de chaque moment revivaient.

Jacques Copeau, Louis Jouvet, Charles Dullin, Jean Renoir, Michel Simon...

De Copeau et l’ouverture du Vieux-Colombier à Jouvet à la Comédie des Champs-Elysées en passant par le Théâtre de l’Atelier avec Charles Dullin puis André Barsacq, deux guerres, deux saisons à New York, le théâtre des Boulevards, les tournages avec Jean Renoir et Jean-Claude Brialy.

Avec quelques lumières, un brin de musique, un fauteuil et un châle, Philippe Catoire qui a retranscrit ce texte et ajouté quelques phrases célèbres ou extraits de pièces, nous le livre avec tendresse. Il interprète et incarne tous les rôles de façon plus vrai que nature.

J’ai réellement vécu une rencontre avec cette femme, j’ai eu l’impression de parler à travers elle. La question du personnage ne se posait plus. Philippe Catoire

 

Valentine est un seul en scène, merveilleux !

Un hommage grandiose a l'une de nos plus grandes comédiennes de l'histoire. Une ode au théâtre, faites d'amour et de respect. Un spectacle qui se vit blottit contre son siège, drôle et émouvant, étrange et surprenant, délicat et bouleversant. Avis de Foudart 🅵🅵🅵🅵

 

J’ai pas eu l’impression de comédiens, y avait pas de déformation, ils étaient jeunes et avec une espèce d’authenticité et de pureté d’ailleurs. Alors j’ai été profondément touchée. En sortant de là j’ai dit à mon père : « moi c’est là, c’est là où je veux aller travailler, c’est pas ailleurs » EXTRAIT
Avec Jacques Copeau, on avait l’impression d’avoir une lumière dans le cerveau et tout cela était très, très étonnant et très authentique, on n’avait pas l’impression de théâtre. EXTRAIT
Le public, les gens, les amis qui étaient dans la salle, nous disaient « on voit les mots » EXTRAIT
Michel Simon quand il lit ou quand il répète il ne joue pas, il dit le texte simplement, sans l’extérioriser. Alors pendant les répétitions Jouvet était très inquiet, il disait : « mais enfin il n’est pas drôle votre Michel Simon » EXTRAIT

 

VALENTINE

ou la passion du théâtre

conception et interprétation Philippe CATOIRE

lumière Christian PINAUD

THÉÂTRE ESSAÏON

6 rue Pierre au Lard 75004 Paris

Tous les dimanches à 17h30

Du 23 janvier au 10 avril 2022