google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
 

Viviane

Où se termine la réalité et où commence la fiction ?

Il y a 4 ans environ, Mélanie Leray a entamé une série de portraits féminins ayant plusieurs formes artistiques.

Après le très réussi Girls and Boys qu’elle a adaptée et mise en scène, à partir du dernier texte du dramaturge Dennis Kelly et, avec lequel elle a obtenu, notamment, le Molière du meilleur seule en scène en 2019, elle continue aujourd’hui avec Viviane d’après le roman Viviane Elisabeth Fauville, de la Française Julia Deck.


D’abord un roman en 2012, puis un film en 2019 et aujourd’hui un projet scénique, dans lequel, roman, cinéma et théâtre ne font plus qu’un

Ce polar psychologique qui aborde, entre autres, les thèmes de la maternité et du dérèglement psychique est un spectacle hybride où théâtre et film s’entrelacent et se donnent à voir simultanément.


Vous êtes Viviane Élisabeth Fauville, épouse Hermant. Vous avez quarante-deux ans et, le 23 août, vous avez donné naissance à votre premier enfant, qui restera sans doute l’unique. Vous êtes responsable de la communication des Bétons Biron... Le 30 septembre, votre mari, Julien antoine Hermant, quarante-trois ans, a mis fin à deux ans d’horreur conjugale. Vous avez déménagé le 15 octobre, trouvé une nourrice, prolongé votre congé maternité pour raison de santé. Et le lundi 16 novembre… vous avez tué votre psychanalyste.

Le fil est tenu mais Viviane échappe

Dans ce seul en scène très original, Viviane assise, seule sur un lit, reprend son histoire depuis le début et tire le fil à partir de ce fameux jour où elle a poignardé son psychanalyste. Mais en cheminant, avec elle, dans ses dédales intérieurs, nous finissons par nous y perdre… un peu comme elle, avec sa propre histoire.

L’espace mental « fragmenté » de Viviane m’a conduit à traduire cette histoire sur scène à partir de deux supports : le théâtre et la vidéo. Mélanie Leray

Les images à l’écran devenant ses souvenirs, sa mémoire

Viviane dialogue avec les images à l’écran et rejoue les scènes-clefs. Les temporalités se confondent alors, la réalité et le fantasme s’emmêlent et les gouffres se creusent.


Il est vrai que le théâtre use et abuse, ces dernières années, des vidéos. Mais ici, plutôt que d’insérer du cinéma au théâtre, Mélanie Leray est partie, avant tout du film, pour arriver au théâtre, faisant prendre toute leur importance, aux personnages diffusés à l’écran. Avis de Foudart 🅵🅵🅵


 

À quel moment quittons nous la normalité, pour sombrer dans la folie ?

En prenant, uniquement, le point de vue de Viviane, ce spectacle magnifique et complexe, qui demande un travail de mise en scène et de son, extrêmement précis et délicat, nous entraîne au cœurs d’un être, de sa dérive et de sa folie.


 

VIVIANE

Mise en scène et réalisation Mélanie Leray

D’après le roman de Julia Deck, Viviane Elisabeth Fauville, publié aux Éditions de Minuit

Adaptation Mélanie Leray avec la participation de Claire ingrid Cottanceau et Marie-Pomme Carteret

Avec Marie Denarnaud

Et à l’image Christian Colin, Muriel Combeau, Hafsia Herzi, Elina Löwensohn, Marcel Mankita, Philippe Marteau, Céline Martin-Sisteron, Anaïs Muller, Ronan Rouanet, Airy Routier, Jean- Philippe Vidal et le bébé, Aénor Marie Creissels

© photo Younn Durand

THÉÂTRE LE MONFORT

30 mars > 9 avr. 2022

Du mardi au samedi à 19h30

durée 1h30