google.com, pub-7957174430108462, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

L’ARBRE À SANG : Un récit puissant de libération et de résilience

Au cœur d’une région retirée d’Australie, L’Arbre à sang dresse une histoire bouleversante, mettant en scène trois femmes, maîtresses de leur destin. Dans une ferme isolée, elles prennent le courage de mettre fin à leur supplice, en tuant le bourreau de leur famille, leur propre mari et père. Cet acte fort les plonge dans une série d’émotions - de la satisfaction initiale à la sidération, la culpabilité, la peur et finalement la libération.


« Je voulais parler de la violence des hommes que les femmes subissent et de comment nous, en tant que société, nous restons là sans intervenir. » L’œuvre, signée Angus Cerini, se veut un commentaire audacieux sur la violence domestique que subissent de nombreuses femmes. Dans ce conte noir, nous sommes transportés au cœur de l'action, grâce à un dispositif tri-frontal, rompant avec les conventions scéniques traditionnelles. Cela permet aux comédiennes de pleinement s'emparer du texte, créant un théâtre contemporain moderne et accessible à tous.


La pièce est rythmée par une langue singulière, inventée par Cerini, et brillamment retranscrite par la traductrice Dominique Hollier. Cette langue, heurtée, rurale et hachée, offre une expérience unique, oscillant entre poésie et slam.

C’est dans cette langue-matière que les actrices Dominique Hollier, Lena Garrel et Aude Rouanet délivrent une performance originale et intense. Installées simplement sur des chaises d'écolier, elles parviennent à nous immerger complètement dans l'histoire.


Tommy Milliot, fondateur de la compagnie Man Haast, dirige cette adaptation. Reconnu pour son engagement dans la dramaturgie contemporaine, Milliot tire le meilleur de cette comédie noire, réussissant à apprivoiser cette écriture très particulière et la rendre limpide. Il met, sans avoir l’air d’y toucher, un autre tour de force, celui d’orchestrer cette alliance du macabre et du cocasse portée à son comble par l’auteur et met en avant à la fois le grotesque de la situation et la gravité du sujet des violences domestiques.


 

C’est donc un conte sombre que nous livre « L’Arbre à sang », un conte où la morale est mise à rude épreuve, où nous sommes invités à réfléchir sur des thématiques profondes et actuelles. La pièce est une confrontation des tripes, une purification sauvage à travers un rituel de narration. Dans un équilibre délicat entre le macabre et le cocasse, la pièce offre une alliance remuante qui ne manquera pas de marquer nos esprits. Avis de Foudart 🅵🅵🅵


 

L’ARBRE À SANG

Texte Angus Cerini

Traduction Dominique Hollier

Mise en scène, scénographie et costumes Tommy Milliot

Avec Lena Garrel, Dominique Hollier et Aude Rouanet

Création lumière Nicolas Marie

Crédit photo © Pierre Gondard


Les Plateaux Sauvages

Du 25 septembre au 5 octobre • lundi-vendredi à 19h / samedi à 16h30 • à partir de 15 ans • durée 1h


L'arbre à sang à été produit et créé par la comédie de Béthune dans le cadre de l'Itinérance.





 


EN TOURNÉE


  • 7 octobre 2023 Actoral - Festival des arts et des écritures contemporaines - Marseille (13)

  • 2 au 10 février 2024 Le Centquatre – Paris (75)

  • 10 au 12 avril 2024 Théâtre Joliette – Marseille (13)

24 vues0 commentaire
bottom of page